in

Calvitie : pourquoi deux hommes sur trois perdent leurs cheveux à partir de 35 ans ?

Crédits : iStock

Alors que la calvitie revient au cœur de l’actualité suite à une mise en garde de l’Agence nationale de sécurité du médicament contre les effets indésirables du Propecia, un produit utilisé pour stimuler la repousse des cheveux chez les hommes, on s’interroge sur ses origines. Pourquoi est-ce qu’à partir de 35 ans, deux hommes sur trois perdent leurs cheveux ?

S’il est normal de perdre en moyenne 50 à 100 cheveux par jour, selon la chercheuse Hélène Krause, lorsqu’ils s’en vont par poignées cela peut inquiéter, c’est l’avancée de la calvitie. Très répandue, elle concerne un homme sur deux et se présente comme héréditaire, la plupart du temps. Aujourd’hui, une nouvelle étude nous a permis d’en savoir un peu plus sur l’origine de cette hérédité.

En effet, deux équipes de chercheurs viennent de découvrir l’origine de la chute des cheveux chez les hommes. Les scientifiques ont révélé, dans la revue Nature Genetics, avoir localisé un nouveau gène associé à la calvitie, un gène qui se transmet aussi bien par la mère que par le père. Pour obtenir ce résultat, la première équipe, de l’Institut für Humanagenetik de l’Université de Bonn, en Allemagne, a comparé l’ADN chromosomique de 296 hommes perdant leurs cheveux à celui de 347 individus sans problème capillaire. Cela a permis de mettre en évidence deux gènes responsables de la calvitie : un premier situé sur le chromosome X, un second sur le chromosome 20. 

En 2005, ces mêmes chercheurs avaient déjà révélé le gène situé sur le chromosome X, signifiant alors que la calvitie ne se transmettait que de mère en fils. Cette nouvelle découverte bouleverse leur première théorie. Située sur le chromosome 20, la calvitie peut alors être héritée par la mère mais également par le père. Ce résultat a bien été confirmé par la deuxième équipe de chercheurs, américano-européens. Par ailleurs, un des épidémiologistes de la deuxième équipe, Brent Richards, souligne qu’« un homme sur sept possède ces deux variantes à risque (gènes des chromosomes X et 20). Soit 14 % de la population totale ».

La découverte du second gène de la calvitie est présentée par les équipes comme une véritable percée scientifique cependant, cela n’est qu’un début avant la mise au point d’un nouveau traitement contre la chute de cheveux. Plus de recherches semblent nécessaires avant d’y parvenir, notamment une étude sur le mécanisme qui lie les deux gènes et la croissance des cheveux.

En attendant, plusieurs solutions sont proposées, de la médecine esthétique au tatouage… en passant par des produits plus adaptés au cuir chevelu. D’ailleurs, un massage du cuir chevelu pendant un shampoing doux au ph neutre est un premier geste en faveur du maintien de vos cheveux, permettant une meilleure incorporation du soin. Chouchoutez vos crânes !

Calvitie : pourquoi deux hommes sur trois perdent leurs cheveux à partir de 35 ans ?
noté 5 - 1 vote