in

Comment l’éruption cataclysmique de l’an 939 a converti les Islandais au christianisme

Crédits : iStock

L’Islande est aujourd’hui connue comme étant une destination touristique de choix, notamment grâce à ses magnifiques paysages. Les volcans du pays sont également célèbres pour avoir perturbé à quelques reprises le trafic aérien mondial. Mais l’un d’entre eux a tout de même changé l’histoire du pays et a réussi à convertir la population islandaise au christianisme. Mais comment ?

Jusqu’à l’aube du premier millénaire, l’Islande était pourtant un pays adepte du paganisme. La cause de ce changement peut trouver son explication dans un poème intitulé Völuspá, que les chercheurs ont récemment réussi à reconstituer. Très célèbre dans la culture islandaise, ce texte, que l’on peut traduire par « La prophétie de la voyante » ne raconte rien d’autre que la fin du monde ! Et comme l’on peut s’y attendre, les descriptions sont loin d’être paradisiaques. Y sont tour à tour évoqués le soleil qui devient noir, des flammes qui montent jusqu’au ciel, la terre qui s’enfonce dans la mer ou encore des gouttes de pluie acide traversant les toits des maisons.

À première vue, rien ne semble très réel dans ce sombre tableau. Or ce poème a été composé vers 961, et c’est précisément cette date qui nous intéresse. En effet, les scientifiques se sont toujours accordés sur le fait qu’une catastrophe volcanique sans précédent avait touché l’Islande durant cette même période, sans pour autant être en mesure de le prouver. Toutefois, c’est en analysant les anneaux de croissance des arbres et des carottes glaciaires que des chercheurs ont pu déterminer la date précise de ce cataclysme, qui est donc survenu en 939. Cette année-là, l’éruption du volcan Eldgjá aurait déversé assez de lave pour recouvrir entièrement l’Angleterre ! Mais quel lien peut-il y avoir avec un changement de religion ?

Le site actuel de l’Eldgja, au sud de l’Islande.
Crédits : Wikimedia Commons / Borvan53

Le poème Völuspá a donc vu le jour environ vingt ans après la catastrophe. Si l’on est attentif aux descriptions, il est vrai qu’elles peuvent clairement laisser penser à une éruption volcanique. Le ciel obscurci, les jets de lave, les pluies acides sont autant de caractéristiques typiques de ce genre de manifestations naturelles assez spectaculaires. Et celle provoquée par Eldgjá a dû traumatiser une génération entière de la population islandaise. On peut le comprendre, car elle est considérée comme la pire éruption recensée sur l’île depuis 2000 ans !

Mais après avoir décrit l’apocalypse, le poème raconte également la manière dont les Islandais ont progressivement quitté leurs croyances païennes pour se convertir. L’impact a été tel que le christianisme va par la suite devenir une religion d’État, en l’an mil exactement. Il y a donc clairement un lien entre les dégâts  et la peur causés par l’éruption de 939 et la conversion de tout un pays à une nouvelle religion. En pensant avoir assisté aux prémices de la fin du monde, les habitants ont préféré choisir un Dieu unique, qui pourrait – pourquoi pas – leur éviter de telles catastrophes.

Crédits : Flickr / Giuseppe Milo

Sources : Atlas ObscuraQuartz

Articles liés :

En Islande, une rue passe du côté obscur de la force et prend le nom de Dark Vador

Adam et Eve n’ont jamais croqué dans une pomme

Il existe une religion Jedi

Comment l’éruption cataclysmique de l’an 939 a converti les Islandais au christianisme
noté 5 - 2 votes