in ,

Dire « bon appétit » serait malpoli

Vous avez toujours cette fâcheuse habitude de clamer haut et fort depuis votre bureau que vous vous empressez de quitter à l’heure du déjeuner, un « bon appétit » tonitruant ? Sachez que cette expression française n’est pas toujours de bon augure…

Savez-vous que ce « bon appétit » quotidien dont tout le monde use et abuse, signifierait littéralement « bon déroulement gastrique« , voire parfois « bonne chance », ou « bon courage », supposant que la nourriture contenue dans l’assiette qui vous fait face n’est pas vraiment de la meilleure facture ?

Remontons au Moyen-Age, où la formule semblerait être originaire. Lors des banquets, les Français se sont aperçus que, contrairement à eux, les Anglais ne disaient rien avant d’entamer un repas. Depuis lors, il est considéré comme tout à fait déplacé de faire tout commentaire à ce propos. D’autres sources avanceraient que ce sont les Américains qui auraient remis cette expression au goût du jour, après la Seconde Guerre Mondiale, expression alors tombée en désuétude, que les Français n’utilisaient plus du tout. La culture américaine se la serait appropriée pour en faire un cliché et la propager comme le coca!

Finissons par invoquer le Traité des Bonnes Manières :  On ne dit jamais « bon appétit ». Si on vous le dit, ne répliquez pas « bon appétit », arrangez-vous d’un « vous aussi » tout au plus ou d’un « merci ». Si on veut vraiment dire quelque chose, on pourrait à la limite dire « bonne dégustation », ce que l’on observe parfois dans de certains restaurants ».