in

Les 3 meilleures techniques pour en finir avec le démarchage téléphonique

Crédits : iStock

Alors que l’on espérait en être débarrassé, un nouveau coup de téléphone d’un numéro inconnu resurgit et, si nous décrochons gentiment, nous voilà repartis pour quelques secondes de négociations polies (ou pas) avec le démarcheur dans le but de couper court à la conversation, une fois de plus ! Trop, c’est trop, voici venu le temps de prendre le taureau par les cornes et de les éloigner, définitivement, grâce à plusieurs astuces.

1) La technique formelle d’une association de défense des consommateurs

Pour démarrer la lutte suivant les trois étapes proposées par une association de défense des consommateurs :

1) Inscrivez-vous sur la liste rouge ou « anti-prospection » (ancienne liste Orange). Il s’agit de services gratuits et parfois proposés par les opérateurs téléphoniques. Rapprochez-vous de votre service client (si vous préférez une solution numérique, un formulaire se trouve peut-être même en ligne).

2) Exigez votre radiation des fichiers de prospection téléphonique. Appelez les sociétés qui vous démarchent et précisez à votre interlocuteur que vous souhaitez, conformément à l’article 38 de la loi du 6 janvier 1978 dite « loi informatique et libertés », que vos coordonnées soient supprimées de leurs fichiers de prospection téléphonique.

3) Inscrivez-vous sur la liste d’opposition officielle Bloctel. Rendez-vous sur leur site, l’inscription est gratuite ! À noter que les entreprises commerciales sont « tenues de consulter cette liste et de mettre à jour tous les mois leurs fichiers clients afin d’en expurger les coordonnées des consommateurs inscrits. En cas de manquement, elles encourent jusqu’à 75 000 € d’amende administrative » !

Crédits : Pixabay

2) La solution pour les plus patients d’entre vous

Cette deuxième solution consiste à prendre votre mal en patience et communiquer posément avec le démarcheur !

1) Ne raccrochez pas immédiatement ! Les démarcheurs sont tenus de vous appeler jusqu’à ce qu’ils obtiennent une réponse de votre part, même négative.

2) Ne débutez pas une conversation pour ne pas laisser penser que vous êtes intéressés, restez ferme et impitoyable.

3) Ne raccrochez pas en plein milieu de la conversation pour éviter un rappel.

4) Ne laissez pas le démarcheur vous rappeler à un autre moment de la journée, il faut un « non » bien franc et définitif pour éviter une mauvaise interprétation ! À bannir le « je n’ai pas le temps de parler de ça pour le moment ».

5) Pour clore l’appel, précisez à votre interlocuteur : « Merci de m’ajouter à votre liste de personnes à ne plus contacter », textuellement.

3) Pour en venir à bout tout en s’amusant, un peu !

Parce qu’on en vient malgré tout pas toujours à bout ainsi, vous pouvez en profiter pour rigoler avec le démarcheur grâce à quelques bonnes répliques.

  • Celle qui consiste à détailler votre quotidien de manière sordide avec un « Ah… merci de m’appeler, parce que ce n’est pas la grande forme chez moi en ce moment… ».
  • Lui renvoyer l’ascenseur avec une sympathique musique d’attente en ajoutant d’un ton monocorde (et en boucle, jusqu’à épuisement) « toutes les personnes démarchées sont actuellement indisponibles… Merci de patienter… »
  • La répétition de tout ce qu’il dit, un classique mais qui a fait ses preuves !
  • Contre-attaquez : proposez-lui la même offre mais en moins chère.
  • Amplifiez l’enthousiasme : « Quoi ? Mais c’est absolument merveilleux ! Merci mille fois, c’est le plus beau jour de ma vie ! »

À votre créativité à présent !

Sources : Commentéconomiser ; défenseduconsommateur ; Topito ;