in ,

Peut-on littéralement mourir de rire?

Crédits : iStock

Alors que « mort de rire » — MDR — est devenue une expression fétiche sur Internet, elle est un moyen de montrer à son interlocuteur que nous trouvons une situation particulièrement cocasse. Ce n’est qu’affaire de bonne humeur dans ce cas, il ne s’agit pas d’un SOS. Pour autant, cela questionne, est-il réellement possible de mourir d’une bonne blague ? La réponse risque de vous refroidir car, effectivement, rire trop intensément pourrait nuire à la santé !

Le recensement le plus ancien d’une mort pour cause de rire remonte à la Grèce antique. Un rire trop long aurait effectivement causé la mort de Chrysippus, un philosophe grec, au 3e siècle av. J.-C.. L’histoire raconte qu’il s’écroula de rire, dans les deux sens du terme, lorsqu’il vit son singe domestique ivre, essayant en vainc d’attraper des figues. Le Roi Martin d’Aragon, en 1410, connut également cette mort, s’étouffant d’une crise de rire incontrôlable, mêlée à une indigestion. Les exemples, même plus récents, ne manquent pas. Les chercheurs du City Hospital Birmingham au Royaume-Uni l’ont d’ailleurs souligné dans leur numéro spécial Noël du British Medical Journal, « le rire n’est pas une blague », le rire tue véritablement.
Comment est-ce que cela s’explique ? La science explique qu’en règle générale, le rire est bon pour la santé. Après une brève augmentation du rythme cardiaque et du rythme respiratoire, le cœur ralentit et bat plus lentement que d’habitude, alors que la respiration est favorisée par l’ouverture des bronches et que ce combiné diminue la pression artérielle. Le rire est ainsi présenté comme un déstressant efficace. Il est d’ailleurs préconisé dans certaines thérapies, on parle de « rigologie ».
Cependant, un rire trop intense peut provoquer une atonie (perte de tonus musculaire) entraînant un malaise. Une crise peut d’ailleurs provoquer des phases apnéiques incontrôlables pouvant aller jusqu’à la mort par asphyxie. Elle peut également causer de la tachycardie, qui peut déclencher un arrêt cardiaque.
Maintenant vous le savez, rire reste bon pour la santé, mais jusqu’à un certain point !

Sources : lesaviezvous ; Topsanté ;