Pourquoi dit-on de ne pas mettre les coudes sur la table ?


Capture d’écran 2016-03-14 à 18.23.52

Aussi étrange que celui puisse paraître, c’est au Moyen-Age que serait issus la plupart des codes de bonne conduite que nous connaissons aujourd’hui. Celui de ne pas mettre les coudes sur la table n’échapperait pas à la règle…

On vous l’a sans cesse rabâché enfant, et on continue peut-être de vous le faire remarquer à présent. Sachez que s’il est recommandé ne pas mettre les coudes sur la table, ce n’est pas pour une histoire de style. Du moins, pas à l’origine. Deux théories subsistent, dont la première serait plutôt d’ordre logistique : au Moyen-Age, les banquets étaient monnaie courante et même les plus modestes tables recevaient une quantité impressionnante de convives affamés. L’espace étant relativement serré, peu de place subsistait pour être à son aise sur la table trop chargée. Si en plus on y mettait les coudes, on achevait de gêner tous ses voisins aux crocs acérés, sans manquer de faire basculer le pauvre mobilier ! La seconde hypothèse est plus violente : à cette même époque, les repas pouvaient parfois finir en bain de sang si quelques convives éméchés se prenaient soudain d’animosité. Comme ceux-ci portaient généralement des dagues, chacun craignait son voisin. Pour cette raison évidente, il aurait été demandé avant le banquet, de placer ses mains bien en vue sur la table, sans les cacher derrière ses coudes… Comme quoi, les bonnes manières partent souvent d’un bon sentiment ! (Source)



Pourquoi dit-on de ne pas mettre les coudes sur la table ?

log in

reset password

Back to
log in