in

Pourquoi la fraise Tagada se nomme « Tagada » ?

wikipédia

Pour trouver une marque, il faut longtemps réfléchir à un nom qui accroche, quelque chose qui s’incruste dans les esprits. Or, pour les Fraises Tagada d’Haribo, il n’en n’est rien.

Ce bonbon a été crée en 1969 par la filiale française d’Haribo, qui est un groupe allemand de confiserie. Ce nom vient directement de l’expression « tagada tsoin tsoin » entendue dans une chanson lorsque le directeur commercial de la filiale s’était rendu dans une soirée en music-hall. Ayant entendu cela, l’idée lui vint de reprendre le nom « tagada ». Ce qui est insolite comme nom de marque étant donné que bien souvent une nouvelle marque se décide dans le cadre de réunions en impliquant le directeur marketing et/ou le directeur commercial.

Il faut savoir aussi que la composition des fraises Tagada diffèrent selon les goûts locaux. En Allemagne, les Tagada sont plus dures, pour répondre aux goûts des allemands, tandis qu’en France, elles sont plus molles pour être facilement mangeables.

Ce bonbon est un dérivé de la Primavera, un bonbon que beaucoup trouvaient trop dur. Notons d’ailleurs que la Tagada a du mal à se vendre en dehors de la France. Il n’y a qu’en Espagne et en Italie que la Tagada fait partie des bonbons les plus en vogue.

Enfin, n’oubliez pas que les vraies fraises Tagada sont blanches à l’intérieur, les contrefaçons sont entièrement rouges. Ce qui peut vous aider à différencier les vrais des fausses.

Sources : omnilogie, anecdote-du-jour