in

Pourquoi les hommes ont-ils une « Pomme d’Adam » (et pas les femmes)

Il suffit de regarder le cou d’un homme comparativement à celui d’une femme : l’un aura une pomme d’Adam, tandis que la femme en aura une très peu visible. Pourquoi ?

Les femmes ont aussi une pomme d’Adam, mais elle n’est pas développée autant que celle des hommes. C’est pour cela que l’on croit qu’elles n’en ont pas.

Scientifiquement parlant, la pomme d’Adam se nomme une « proéminence laryngée ». Cette proéminence intervient dans la formation du larynx à la base du cou en le protégeant.

La vraie différence entre les hommes et les femmes se fait au moment de la puberté : la testostérone accroît le développement de cette pomme d’Adam. C’est aussi la testostérone qui permet le développement de la pilosité et la voix qui va devenir plus grave par un agrandissement des cordes vocales. En revanche, chez les filles, ce sont les œstrogènes qui vont accroître le développement de la poitrine notamment. À ce moment-là, le cartilage thyroïdien va s’allonger. En s’étendant, il va descendre et être plus discret, situé dans une région du cou moins visible.

Autrement dit, les hommes ont une pomme d’Adam, car la testostérone qu’ils produisent au moment de la puberté provoque cela, alors que les filles produisent des œstrogènes. Ces œstrogènes provoquent des changements au niveau de la poitrine.

En filigrane, se pose aussi la question des perturbateurs endocriniens. Ces derniers ont pour conséquence d’attribuer des œstrogènes aux hommes et de la testostérone aux femmes, avec chez certains patients des conséquences graves. Voilà pourquoi, il ne faut pas hésiter à se prémunir et à prémunir les enfants en bas âge en limitant leur exposition à ces perturbateurs.

Sources : maxisciencesneonmag