Pourquoi suis-je intolérant au lait ?


glass-1379822_960_720

Yaourts, verres de lait, chocolats chauds, fromages : le lait (et donc le lactose) est présent dans de nombreux aliments. Or, certaines personnes sont intolérantes au lactose, comment peut-on expliquer cela ? C’est ce que nous allons voir précisément.

L’intolérance au lactose se traduit par un ensemble de symptômes gênants provoqués par la difficulté à assimiler les produits laitiers après en avoir mangé. On estime que 70% de la population mondiale aurait des problèmes gastriques à cause d’une consommation trop élevée de lait. On ne peut proprement parler d’allergie, mais plutôt d’intolérance. Après le sevrage, un gène qui ordonne la production de lactase (une molécule à l’origine du lactose) s’arrête. Or, des recherches ont prouvé que certaines personnes continuent de garder ce gène actif malgré tout.

Les symptômes sont des affections ORL et oculaires : asthme, rhinoconjonctivite et/ou dermatologiques (eczéma, dermatite atopique, urticaire…). Le meilleur moyen de détecter une intolérance au lactose consiste à ne pas manger de produits laitiers pendant plus d’une semaine. Si les symptômes s’estompent alors il y a un lien avec le lactose.

L’intolérance au lactose est parfois considérée comme une maladie, mais il n’en est rien. Il est normal pour un adulte de ne pas forcément être tolérant au lactose, pour cela, il suffit de diminuer sa consommation de produits laitiers en tous genres.

Le lait bu tel quel dans un verre, sans ajout ni consommation d’un autre type de nourriture est le moyen le plus « lourd » de prendre beaucoup de lactose en peu de temps et d’être intolérant à celui-ci. Si une intolérance est détectée, le lait « pur » est le produit à stopper net et rapidement afin de retrouver le plaisir de manger sans être malade.

En revanche, l’intolérance au lactose ne doit pas être confondue avec l’allergie aux protéines de lait et touche plus facilement les bébés. Cela est différent, mais dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à consulter son médecin en cas de symptômes pour avoir un meilleur éclairage sur ces questions.

Sources : topsanté, Ameli-santé.



Pourquoi suis-je intolérant au lait ?

log in

reset password

Back to
log in