in

Quelle est la pire douleur physique qu’un individu puisse supporter ?

Crédits : JD Fletcher

La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle des plus détestables, une sensation liée à un message de douleur, à un « stimulusnociceptif transmis par le système nerveux », ici pour permettre à notre conscience de faire l’état de notre corps pour pouvoir le protéger. Certainement l’émotion la plus insupportable que nous accusons, elle fait pourtant partie de nous, parfois même de manière intensive et quotidienne. D’apparence multiple, entre une blessure par balle, un coup de coude dans le coin dans meuble ou encore une rupture sentimentale, elle se supporte, en plus, à différents niveaux en fonction de nos propres sensibilités. La subjectivité de cette sensation complique alors l’obtention d’une réponse unanime à la question « quelle est la pire douleur physique au monde ? »… mais nous avons relevé le défi !

Sans plus de suspens, c’est l’algie vasculaire de la face, encore appelée « céphalées suicidaires » qui serait considérée par la médecine comme la douleur la plus violente qui existe, dépassant celle d’une amputation sans anesthésie ! Il s’agit d’une douleur sévère unilatérale de la face comparée à celle « d’un pic à glace brûlant que l’on enfoncerait de manière répétée à travers l’œil et le cerveau« . Le professeur en neurologie Peter Goadsby rapporte des cas de patients souffrant d’AVF et affirmant qu’il s’agit de la pire expérience qu’ils n’aient jamais connus. D’ailleurs, si elle a été nommée « céphalées suicidaires », c’est en raison du comportement suicidaire qu’elles déclenchent chez les patients, désirant en finir avec l’extrême douleur qu’elle inflige…

Cette maladie reste cependant (et heureusement !) peu répandue. Une autre étude, de l’Université de McGill aux États-Unis, a parallèlement réalisé un condensé des pires douleurs ressenties par des malades, des douleurs plus communes, plaçant le syndrome douloureux régional complexe (SDRC) en première position. Ce syndrome apparaît le plus souvent après une lésion, endommageant un nerf et provoquant son dysfonctionnement. La douleur serait alors cuisante, avec des crises pouvant durer jusqu’à plusieurs mois et ne trouvant pas encore de traitement ! On espère y échapper !

Par ailleurs, on ne saura que vous déconseiller un rite initiatique amazonien à base de piqûre de Paraponera, classé à la deuxième position de cette étude. Chargée d’un venin neurotoxique, cette piqûre engendre une sensation de brûlure intense irradiant le membre touché, contractant les muscles pendant plusieurs heures…

En espérant ne jamais y être confrontés, nous constatons que, si les douleurs sont attestées par les scientifiques, il reste difficile de déterminer la souffrance la plus intenable au monde. On retiendra néanmoins que la douleur d’un premier accouchement est très régulièrement placée dans les Tops 3 des expériences les plus insupportables. Voilà qui ne rassurera pas les futures mamans !

Sources : Quora ; FuturaSciences ; Hitek