in

Quelle est l’origine du barbecue ?

Crédits : Francesco Paggiaro/Pexels

Ce n’est pas parce que l’hiver est là qu’on ne peut pas (déjà) préparer l’été et les barbecues qui viendront, comme chaque année, rythmer cette saison. Ne nous mentez pas, vous aussi vous avez sûrement déjà hâte de sortir le grill, de préparer les chips et de choisir la viande et les sauces qui seront dégustées dès que le soleil sera de retour. Mais savez-vous d’où vient cette tradition du barbecue ? Un petit cours d’histoire s’impose !

Photo by Unknown, Public Domain CCO

En ce mois de janvier, en plein cœur de l’hiver, avec ces températures glaciales et ces problèmes météorologiques qui s’enchaînent, notre imagination se laisse facilement aller à rêver d’un climat bien plus clément qui nous permettra de profiter de moments de détente au soleil. Pendant ce temps, nos papilles se laissent aller à l’envie du retour de l’été et des saucisses cuites au grill. Il faut faire preuve d’un peu de patience, dans quelques mois, la saison des barbecues sera de retour, au plus grand bonheur des gourmands passionnés de viande grillée. Et qu’on se le dise, ça fait déjà un très long moment que le barbecue vient rythmer nos étés.

Officiellement, si l’on regarde dans un dictionnaire, le mot « barbecue » date de 1913, et le mot est directement emprunté au terme anglais identique. Mais, en réalité, la vraie origine du terme ne provient pas du langage anglo-saxon mais d’une langue amérindienne de Haïti parlée par le peuple des Arawaks. C’est ainsi que le terme « barbacoa », repéré à la fin du XVIIème siècle et qui désigne « la viande d’un animal cuit en entier », a donné vie au repas convivial que l’on déguste aussi souvent que possible durant la belle saison.

Au-delà d’évoquer directement la viande, ce terme désigne aussi l’ustensile servant à cuire cette viande. Exactement comme l’on parle aujourd’hui d’un barbecue pour décrire le grill qui sert à chauffer les aliments tout comme le repas tout entier, le terme « barbacoa » (mais aussi le terme « barbicu ») désignait aussi une grille en bois disposée au-dessus d’un brasier et servant à rôtir ou à fumer de la viande.

La tribu qui a donné naissance à cette pratique, baptisée « Les Taïno », et découverte par des explorateurs espagnols, utilisait cette technique de la grille suspendue principalement pour s’assurer que la nourriture restait à distance du sol, et donc des animaux cherchant potentiellement à la dévorer. Un autre avantage de ce genre de repas était le fait que la fumée véhiculée par cette technique de cuisine faisait fuir les insectes, tout en contribuant à une meilleure conservation de la viande. Et oui, le barbecue était avant tout une pratique plus intelligente avant d’être alléchante !

Ensuite, c’est seulement au cours du XXème siècle, dans les années 1950, que le barbecue tel qu’on le connaît aujourd’hui a connu un essor rapide, grâce à des industriels américains qui ont pensé à concevoir des grilles facilement transportables et bien plus performants, qu’ils fonctionnent au charbon de bois ou à gaz. Une tendance était alors née, avec une multitude d’options pour les amateurs de « barbak », à savoir l’argot désignant la viande, directement inspiré des origines du barbecue ! Comme quoi, on est toujours très proche de la tradition, encore de nos jours.

En revanche, il est grand temps d’oublier la fausse idée selon laquelle ce sont les Français (cocorico) qui ont inventé le barbecue. Selon un mythe, lors de la conquête du Nouveau Monde, des explorateurs français auraient eu l’occasion de manger une chèvre entière, cuite au grill, dans une tribu autre que celle des Taïno. Inspirés par ce repas d’un nouveau genre, ils auraient l’idée de le baptiser « barbe à la queue » ou « barbe au cul », pour décrire la façon dont ils avaient dégusté ce plat si particulier. L’histoire est certes amusante, mais pas vraiment prouvée à ce jour !

Avec toutes ces informations, à l’heure où il n’est pas toujours facile de savoir de quoi parler à table, vous devriez avoir de quoi frimer un peu lors de votre prochain repas du genre, en racontant à vos convives les origines plus ou moins farfelues des plats grillés qu’ils dégustent.

Quelle est l’origine du barbecue ?
noté 5 - 1 vote