in

Les derniers mots de Marie-Antoinette furent destinés à son bourreau

La jeune reine au teint diaphane et à l’accent autrichien, souvent pointée du doigt par ses détracteurs en raison de ses frasques et de son goût prononcé pour les soirées libertines associées à des dépenses mirobolantes, fut décapitée le 16 octobre 1793, neuf mois après l’exécution de son mari Louis XVI, 5e et dernier roi Bourbon de France. Savez-vous quels furent ses derniers mots?

L’heure du jugement dernier a sonné. La jeune femme reste digne face aux quelques marches qui la séparent de l’échafaud. Certainement dans un moment de désarroi, l’Autrichienne, comme aimait à l’appeler familièrement le peuple français, trébuche et écrase le pied de son propre bourreau. Les derniers mots de la reine mal-aimée lui furent donc adressés : « Monsieur, je vous demande excuse, je ne l’ai pas fait exprès. » (Source)

3.5/5 - (4 votes)

Rédigé par La rédaction