in

D’où vient le comptage des points au tennis ?

« 15/30, 30 A, 40/30, avantage service »… Telles sont les annonces que vous pourrez entendre si par chance vous accédez aux gradins du court Philippe Chatrier, régnant en maître au beau milieu des allées de Roland Garros… Mais pourquoi diable le score commence à 15?

Le tennis, sport de raquette vieux de plusieurs siècles, serait dérivé du mot français « tenetz », utilisé par les joueurs de paume pour annoncer leur service. Mais cette façon bizarre de compter les points remonterait-elle à la même époque ? Il faut croire que oui. Lors d’une partie de jeu de paume, les points étaient comptés de la manière suivante : 15/30/45/jeu. Comme l’origine est relativement lointaine pour affirmer de telles certitudes, deux hypothèses s’offrent à nous. À vous de garder la plus séduisante…

Capture d’écran 2015-10-25 à 12.11.36

  1. Un joueur de jeu de paume du nom de Charles Delahaye se serait inspiré des longueurs avancées par les sportifs pour servir : le serveur avançait de 15 pieds vers le filet lorsqu’il remportait un coup. S’il gagnait le coup suivant, il continuait d’avancer de 15 pieds et ainsi de suite. Lorsque les deux joueurs avaient avancé chacun de 45 pieds, alors ils devaient gagner deux points de suite.
  2. Lors d’une rencontre entre deux joueurs de jeu de Paume, le public avait pris l’habitude de parier sur l’un ou l’autre des deux sportifs. La monnaie (tout comme la plupart des unités de mesure à cette époque) dérivant à l’époque du système sexagésimal (relatif au nombre 60), les parieurs comptaient les points par multiples de 15… (Source)