in

Imprimeur : un métier soumis à l’innovation perpétuelle

Crédits : Wikipédia

Depuis la première impression par Gutenberg en 1450, le secteur de l’innovation ne cesse d’évoluer. Aujourd’hui, il est possible de faire appel à des imprimeurs pour diverses demandes, de la simple impression de texte noir et blanc sur papier A4 jusqu’à l’impression 3D en passant par des emballages & packagings personnalisés. Zoom sur ce métier fascinant qui se renouvelle au fil des décennies.

L’invention et l’évolution des techniques d’impression

Les premières impressions connues sont des clichés en bois gravé (xylographie) qui datent du VIIIe siècle. Officiellement, ce n’est donc pas Gutenberg qui a réellement inventé l’imprimerie en 1450. Il a en revanche mis au point le premier procédé industriel de multiplication des caractères.

En 1885, une réelle innovation a enfin bouleversé à nouveau le monde de l’imprimerie.  C’est cette année-là que Ottmar Mergenthaler, un inventeur suisse, a mis au point la première composeuse mécanique appelée la linotype.

L’invention de la photographie en 1826 a permis une évolution pour l’impression. C’est à cette époque qu’il a été possible pour la première fois d’imprimer à la fois du texte et des illustrations en couleurs.

Autour de 1950, la première machine permettant d’écrire tout en choisissant la police, le corps, le style et la justification du texte a été conçue en France. Cette technique appelée la photocomposition a évolué jusque dans les années 80.

C’est au XXe siècle que le secteur se développe le plus rapidement. En effet, la technique de l’offset a révolutionné l’imprimerie. C’est à cette époque que l’imprimante s’est démocratisée et que son utilisation s’est répandue jusque dans les foyers. Celle-ci consiste à imprimer sur une surface plane et utiliser l’antagonisme entre l’eau et l’huile, deux éléments qui ne se mélangent pas.

Le métier d’imprimeur au XXIe siècle

Le métier d’imprimeur comprend toutes les tâches du processus de l’impression : la composition des textes, le façonnage, le traitement des illustrations, l’impression et la relecture. L’ensemble de ces techniques représentent la chaîne graphique. Selon les imprimeurs, certains choisissent de ne pas proposer toutes ces prestations, car cela leur prendrait trop de temps. La plupart d’entre eux proposent au moins l’impression et le façonnage.

Si vous optez pour un imprimeur en ligne, vérifiez les coûts de vérification du document et de livraison. Certains proposent un prix qui inclut l’envoi d’un BAT (bon à tirer), d’autres offrent la livraison comme Helloprint. Cartes de visite, faire-parts de naissance ou de mariage, cartes de visite, badges, tampons encreurs, magazines, ce site propose de nombreux formats d’impression.

HelloPrint
Crédits : Hello Print

Depuis l’arrivée des ordinateurs, les impressions numériques sont les plus répandues. Celle-ci consiste à reproduire physiquement les documents informatiques. Ce procédé est davantage utilisé pour les documents à imprimer en petite à moyenne quantité. Avec celle-ci, on peut imprimer des flyers, packagings, affiches, etc. Pour cela, il existe deux types d’imprimantes : en jet et laser. L’imprimante en jet permet d’imprimer grâce à des cartouches d’encre que l’on retrouve en magasin, tandis que l’imprimante laser fonctionne grâce des cartouches de poudre qui adhère très facilement à tous types de papier.

Mais il existe en réalité de nombreux types d’impressions : la typographie, la flexographie, l’héliogravure, la sérigraphie et l’offset.

L’offset est également plus répandue et permet une impression qui peut être parfois de meilleure qualité.

Aujourd’hui, les techniques d’impressions sont de plus en plus nombreuses, les imprimeurs doivent donc investir fréquemment afin de ne pas devenir obsolètes. En effet, ceux-ci doivent désormais pouvoir répondre à des demandes en tout genre. On compte désormais des centaines de références de papiers, de couleurs ou encore de formats.

Quelles innovations à venir pour l’imprimerie ?

L’imprimante 3D, bien qu’elle existe déjà, est considérée comme l’avenir de l’impression. En effet, cette technologie innovante permet de fabriquer de nombreux objets très facilement. En plus de révolutionner l’imprimerie, l’imprimante 3D révolutionne quasiment tous les secteurs de l’économie.

My Human Kit est par exemple une prothèse bionique fabriquée essentiellement grâce à une imprimante 3D.

Pour être au goût du jour, les imprimeurs investissent de plus en plus dans cette machine qui révolutionne actuellement leur métier.

Vous aimerez aussi :

Pourquoi écrit-on de gauche à droite ?

L’écriture illisible des médecins est dangereuse

Qu’est-ce qu’un essai réflexif et à quoi sert-il ?

Imprimeur : un métier soumis à l’innovation perpétuelle
noté 5 - 1 vote