in ,

La plus jeune maman du monde a accouché à l’âge de 5 ans

Crédits : Peter Oslanec/Unsplash

Les chiffres actuels de l’INSEE montrent qu’en France, l’âge moyen des femmes lorsqu’elles ont leur premier enfant est de 28 ans. Le 14 mai 1939 au Pérou, Lina Medina, une petite fille âgée de seulement 5 ans est emmenée à l’hôpital de Lima, où on apprit qu’elle deviendrait une future maman. La fillette donna naissance par césarienne à un petit garçon. Elle reste aujourd’hui la plus jeune mère connue de l’histoire. 

Une nouvelle inattendue

Les parents de la future plus jeune maman du monde ne se doutaient pas qu’ils deviendraient aussi vite grands-parents. Cela faisait déjà 7 mois que le ventre de leur fille grossissait à vue d’oeil. S’inquiétant pour sa santé, ils finirent par consulter un docteur. Tandis qu’il croyait tout d’abord à une tumeur, le médecin déclara finalement que la jeune enfant était tombée enceinte. Les résultats des examens ne laissaient pas de place au doute : un foetus avait bel et bien grandi dans l’utérus de Lina.

Les pédiatres de l’hôpital eurent autant de mal à croire la nouvelle que les parents de la petite fille. Cette dernière devait accoucher 2 mois plus tard, après ses 9 mois de grossesse. Lorsque l’histoire se répandit sous le joug de la presse, un engouement mondial fit surface. Être maman à 5 ans est un bouleversement hors du commun. De nombreux médias proposèrent de l’argent à la famille pour rencontrer la jeune mère, mais toutes leurs sollicitations furent refusées. Aujourd’hui, on ne sait pas si Lina Medina est toujours en vie. On ne sait rien de la vie qu’elle a pu mener après l’accouchement, mis à part qu’elle avait mis au monde un fils. 

Le résultat d’une puberté précoce

D’après ses parents, la petite fille aurait commencé à avoir ses premières règles à l’âge de 3 ans et sa poitrine avait commencé à gonfler lors de ses 4 ans. Seulement 1 enfant sur 10 000 développe des symptômes de développement précoce. Les filles sont donc techniquement à même de débuter le processus d’ovulation et donc une maternité précoce. Quant aux garçons, ils pourraient devenir des géniteurs. Néanmoins, étant donné qu’il s’agit d’un cas rarissime, les thérapeutes et scientifiques pensent que le père du bébé était un adulte.

L’identité du père reste d’ailleurs un mystère, puisque la petite Lina n’a jamais dénoncé celui qui avait abusé d’elle. Au moment de l’enquête, les autorités ont suspecté son propre père. Il avait effectivement déjà été accusé de viol sur mineurs. Il nia cependant vivement les faits et aucune preuve ne put l’inculper. Avoir un bébé à un âge aussi prématuré fait en effet se poser beaucoup de questions. Toutes celles de l’époque de l’affaire demeurèrent pour la plupart sans réponse.

Un environnement propice aux actes violents

En octobre 1955, un article évoquant des festivals religieux au Pérou avait été publié. Ce dernier révéla que des célébrations païennes sont fréquemment organisées dans certaines régions du pays. L’atmosphère festive se mue malheureusement souvent en un souffle de virulences sexuelles, au coeur desquelles peuvent se trouver des enfants. La petite Lina n’est pas parvenu à expliquer ce qui lui était arrivé. Cela rend l’hypothèse du viol collectif, ou même de l’inceste, plus que plausible.

La maltraitance infantile mène souvent à des événements tragiques. Avoir un enfant doit être un choix et non le fruit d’un acte brutal. La plus jeune maman du monde en a malheureusement subi les frais. Assumer la parentalité, devenir maman, est impossible à cet âge durant lequel la naissance d’un bébé n’est pas envisageable…

Vous aimerez aussi :

Peut-on être enceinte toute la vie ?

Pourquoi fait-on roter les bébés après leur repas ?

Pourquoi le bébé doit-il pleurer à sa naissance ?