in ,

Les dessous du “J’accuse” de Zola

Sous le gros titre le plus connu de l’histoire du journalisme français, savez-vous vraiment ce qui s’est tramé ? Petit retour en arrière.

“J’accuse” est un titre volontairement provocateur qui n’avait qu’un seul but dans l’esprit du directeur de l’Aurore, journal où la lettre est parue le 13 janvier 1898, ainsi que dans celui d’Emile Zola : entraîner des poursuites judiciaires. Publié sous la forme d’une lettre ouverte au Président de La République de l’époque, l’éditorial visait à réagir à l’acquittement récent d’Esterhazy, et démontrer que la justice n’avait pas fait son travail dans l’affaire Dreyfus, qui croupissait au bagne de l’île du Diable. De fait, l’écrivain français fut condamné à une forte amende et une peine de prison, ingénieusement calculées pour faire rebondir l’affaire….

Source : Les Almaniaks Jour par Jour, édition 2010

5/5 - (1 vote)

Rédigé par La rédaction