in ,

Pourquoi parle-t-on d’été indien ?

“L’été indien”, cette période automnale qui nous surprend chaque année en nous offrant des températures d’une douceur extrême, est une expression qui semblerait être débarquée du Canada. Loin d’être exceptionnel, l’été indien se fait généralement sentir aux alentours du 11 novembre, anciennement baptisé “été de la Saint Martin”.

L’été indien fait référence à la période automnale offrant un temps relativement ensoleillé et des températures radoucies occasionnées par des vents du sud-ouest, touchant de nombreux pays autour du 11 novembre, fête de la Saint Martin. Avant la célèbre chanson de Joe Dassin, on parle “d’été de la Saint Martin”, commémoration très populaire jusqu’à la Révolution.

La légende dit que Saint Martin, à l’époque soldat dans l’armée romaine, fendit son manteau en deux à la pointe de son épée, pour le partager avec un pauvre à la porte d’Amiens. Il fut alors puni pour cause de détérioration du matériel militaire, déshabillé puis attaché à un poteau. Par chance, le temps se radoucit brutalement, le soleil pointant à l’horizon et les oiseaux printaniers se remettant à chanter. Une punition bien plus douce pour le malheureux qui ne souffrit pas d’un hiver rigoureux. La nuit, il aurait vu Jésus apparaître dans ses songes, lui promettant un éternel printemps au Paradis et l’assurance que, chaque année à la même époque, le beau temps referait une brève apparition avant l’hiver…

Notons encore que c’est en référence à Saint Martin qu’en novembre 1918, les négociateurs français auraient choisi de fixer au 11 novembre la date de l’armistice. (Source)

5/5 - (1 vote)

Rédigé par La rédaction