in

Qu’est-ce que la chérophobie ?

Crédits : Pixabay/Free-Photos

Il existe énormément de phobies chez les êtres humains. La liste semble d’ailleurs se rallonger de jour en jour. Certaines sont tout de même assez étonnantes, comme la chérophobie. De quoi a-t-on peur lorsque l’on en souffre ? Il s’agit littéralement d’une aversion au bonheur.

La chérophobie, causes et symptômes

Étymologiquement, ce mot est composé du mot grec khaîro, “se réjouir” et du suffixe phobie, “la peur de”. Les personnes atteintes de chérophobie ont donc peur du bonheur. Elles vont éviter toute activité relative à l’amusement ou à la joie de vivre, tels que les jeux de groupe ou les festivités.

Cette phobie n’est pas encore tout à fait classifiée par les spécialistes de la santé mentale. Cependant, certains la placent dans la liste des troubles anxieux. Ces derniers sont liés à une peur irrationnelle pouvant se manifester à travers des crises de panique. Cette anxiété est persistante, donc anormale.

La chérophobie est causée par une croyance négative par rapport au bonheur. Certains pensent en effet que lorsqu’un événement heureux se produit, il sera obligatoirement suivi d’une catastrophe. Ainsi, les chérophobes préfèrent éviter tout événement relatif au bonheur, afin de se préserver d’un coup du sort. Cette peur peut être liée à une mésaventure traumatisante, ayant causé des séquelles physiques ou psychologiques.

Les personnes introverties et perfectionnistes sont les plus touchées par cette phobie. En effet, les premières préfèrent les activités solitaires ou en petit groupe. Les autres quant à elles considèrent les activités amusantes comme étant une perte de temps et les jugent contre-productives.

cherophobie
Crédits : Pixabay/johnhain

Comment soigner la chérophobie ?

S’agissant d’un trouble mental, un suivi chez un psychanalyste reste la meilleure solution. Le but sera d’essayer de vaincre ses peurs et d’entamer un travail d’introspection. La chérophobie influence la vision des choses et la qualité de vie des personnes atteintes. Un changement des habitudes est donc nécessaire, mais il est aussi long et difficile.

Plusieurs méthodes de traitement de la chérophobie sont possibles :

  • L’hypnothérapie, afin de découvrir d’où provient le traumatisme lié à la phobie
  • La relaxation, pour apprendre à gérer les crises de panique
  • Faire face à ses peurs et changer ses habitudes petit à petit. Par exemple, prendre part à des événements festifs pour constater qu’aucun danger ne survient forcément après ceux-ci

Cependant, certaines personnes n’ont pas besoin de traitement. En effet, tant que leur phobie ne les met pas en danger ou ne nuit pas à leur vie professionnelle, elles peuvent vivre avec.

Sources : Healthline, Passeport Santé

Vous aimerez aussi :

Qu’est-ce que la nomophobie ?

Qu’est-ce que l’hippopotomonstrosesquipédaliophobie ?

Caresser des chiens pour vaincre sa phobie de l’avion

Qu’est-ce que la chérophobie ?
noté 5 - 1 vote[s]