in

Quels sont les effets du syndrome de Stendhal, ou maladie de la beauté ?

Ce syndrome pour le moins surprenant est une affection plutôt rare frappant certains touristes en contemplation devant un oeuvre d’art. Celle-ci les émeut tellement qu’ils en perdraient toute contenance, se sentant défaillir, pas loin de s’évanouir. 

C’est l’écrivain grenoblois qui a donné son nom à la maladie, le premier atteint par la beauté de l’art. Nous sommes en 1817 et Stendhal entreprend un voyage en Italie, plus précisément à Florence. Devant la beauté de l’église Santa Croce qu’il vient de visiter, son cœur s’emballe et il se sent faiblir : “Absorbé dans la contemplation de la beauté sublime, je la voyais de près, je la touchais pour ainsi dire. J’étais arrivé à ce point d’émotion où se rencontrent les sensations célestes données par les Beaux Arts et les sentiments passionnés”.

Les signes avant-coureurs de ce phénomène étrange se caractérisent par une sensation de malaise accompagnée d’une accélération du rythme cardiaque, de bouffées de chaleur, nausées ou vertiges. Mais rassurez-vous, on ne meurt pas de beauté…(Source)

  • Illustration : Film : Le syndrome de Stendhal