in

Pourquoi tombe-t-on “dans les pommes” ?

Pourquoi tombe-t-on dans les pommes? Car on a les jambes en compote? Trêve de plaisanterie; les raisons d’un évanouissement ne sont pas celles qui nous intéressent ici, mais plutôt de savoir ce que vient faire le fruit défendu dans notre perte de connaissance.

Le fils de Guillaume Tell se serait-il évanoui lorsque son père transperça d’une flèche acérée la pomme trônant fièrement sur le sommet de son jeune crâne ? Il semblerait que non. On vous met sur une fausse piste, pardonnez-nous… Certaines sources, dont parmi elles, le linguiste Bernard Cerquiglini, avancent que l’expression aux sonorités culinaires devrait son existence à une déformation linguistique, dérivée d’une expression moyenâgeuse : « tomber dans les pâmes ». Le mot « pâme » serait issu de l’ancien français « se pâmer », signifiant perdre connaissance, mais disparu à ce jour. L’expression « tomber en pâmoison » est au contraire elle, toujours au goût du jour, jouissant de la même signification. « Pâme » aurait été ensuite été transformé en « pomme » par un abus de langage.

D’autres sources s’accordent à dire le contraire, affirmant que l’expression viendrait d’une tournure que l’écrivain George Sand aurait employée dans une lettre à Madame Dupin, femme d’esprit célèbre pour ses salons littéraires, dans laquelle elle écrit « être dans les pommes cuites » pour signifier qu’elle est dans un état de fatigue avancé, à rapprocher de l’expression « être cuit ». (Source)

3.5/5 - (2 votes)