in

Victor Lustig, l’escroc qui a vendu la tour Eiffel

En mars 1925, Victor Lustig vend la tour Eiffel à André Poisson, un riche ferrailleur. Un rendez-vous à l’Hôtel de Crillon, quelques mensonges et le tour est joué pour cet escroc tchécoslovaque. Victor Lustig lui explique que la tour Eiffel risque d’être détruite à cause de son entretien trop cher. (Photo: trialsanderrors)

Il est payé en liquide, bien évidemment, et André Poisson, lorsqu’il se rend compte de la supercherie, ne porte pas plainte, trop honteux de s’être fait avoir. Il se réfugie aux États-Unis avec son complice, après avoir raté une seconde vente de la tour. Lustig n’en est pas à sa première arnaque : ses procès ont été nombreux et ses pseudonymes également. [Source]