in ,

À quoi sert l’Académie française ?

Crédits : Flickr / Jorge Láscar

Selon le Larousse, l’immortalité se définit comme étant la qualité surnaturelle d’un être qui ne meurt pas. Cependant, une seconde définition est aussi proposée : « Survivance éternelle dans la mémoire des hommes ». Ainsi, en France, « les immortels » est le surnom donné aux quarante personnes qui font partie de l’Académie française. Actuellement, il y en a trente-six.

La mission des immortels

L’immortalité dont il est question ne concerne en réalité pas les personnes faisant partie de l’Académie française, mais la langue française. Le but principal étant que la langue française ne soit jamais oubliée, et gagne même en éloquence, en structure et soit « capable de traiter les arts et les sciences ». En effet, notre langue est passée par plusieurs stades au fur et à mesure des siècles, entre sa première apparition dans un texte écrit en 842 jusqu’à aujourd’hui.

Ces siècles d’évolutions ont été accompagnés par d’innombrables travaux de grammairiens qui ont cherché à unifier le langage, et à le rendre commun. De plus, il faut aussi se souvenir que le français a longtemps été une langue internationale. Les grandes familles de nobles de tous les pays apprenaient le français dans le but de pouvoir communiquer et mener à bien des négociations. Pour rendre cela possible, il fallait une langue commune, régie par des règles et structurée.

plus long mot du monde texte biblique
Crédits : Pixnio

Encore aujourd’hui, l’Académie française et les immortels qui la composent sont responsables d’un ouvrage assez célèbre : Le Dictionnaire. C’est elle qui décide quels mots sont ou ne sont pas introduits à l’intérieur. Pour pouvoir espérer en faire partie, et à quelques exceptions près, les mots du dictionnaire doivent répondre aux structures, à l’étymologie et au désir de simplification établie au XVIIe siècle.

L’origine de l’Académie française

À l’origine, l’Académie française a été fondée par neuf membres, dont une partie a été oubliée depuis. Ces membres se réunissaient une fois par semaine pour discuter. Ensuite, le Cardinal de Richelieu entendit parler de ce “club”. Il les prit sous son aile et leur permit de développer les fondations de l’actuelle Académie. C’est ainsi que l’on passa de neuf à quarante membres. Il y eut aussi l’officialisation du groupe et la rédaction de statuts les concernant. Ces derniers définissent entre autres choses les missions de l’Académie française.

Source

Vous aimerez aussi :

Quel est le plus long mot du monde ?

Le nombre de configurations possibles pour le Rubik’s Cube va vous donner le tournis…

Quand les autres pays européens veulent connaître les Français : leurs critères de recherche sont parfois insolites !

À quoi sert l’Académie française ?
noté 5 - 1 vote