in ,

Comment est né le kir ?

Avec une sonorité aux accents bretons, le kir est bel et bien bourguignon. Apprécié pour sa simplicité et son goût sucré, il est l’un des apéritifs les plus appréciés des Français. Mais savez-vous comment il est né ?

Le nom de l’apéritif proviendrait du chanoine Félix Kir, ancien maire de la ville de Dijon. Certains s’accordent à dire que l’ecclésiastique ajouta dans son verre de vin aligoté (Bourgogne blanc issu du cépage aligoté) un tiers de crème de cassis pour adoucir le breuvage, réputé pour être particulièrement acide.

La recette actuelle se fait plutôt en mélangeant 1/5ème de crème de cassis de Dijon à 16° avec 4/5ème de vin blanc aligoté. Cela dit, il semblerait qu’avant lui un apéritif identique du nom de “blanc cass” était déjà servi dans les brasseries de la ville… La moutarde a dû leur monter au nez ! (Source)

5/5 - (1 vote)

Rédigé par La rédaction