in

Quelle est la composition de l’encre utilisée pour les tatouages ?

Crédits : Click_and_Photo / iStock

Ça y est, vous êtes sur le point de faire votre premier tatouage. En revanche, vous avez une certaine appréhension en ce qui concerne l’encre. En effet, cette dernière va être injectée sous votre peau et vous aimeriez savoir ce qui la compose, ou s’il y a des risques. Voici donc la composition de l’encre utilisée pour les tatouages.

Les origines de l’encre de tatouage

À l’époque, les tatoueurs utilisaient des pigments naturels comme l’indigo, la garance ou l’alizarine. Cette encre était avant tout utilisée pour colorer les textiles. Très vite, les tatoueurs ont remarqué qu’avec le temps, le tatouage vieillissait rapidement et que les couleurs disparaissaient.

C’est pourquoi les encres synthétiques sont entrées sur le marché ! Leur composition varie en fonction des couleurs, mais la plupart d’entre elles sont composées d’oxyde de fer.

Toutefois, bien qu’il n’y ait pas de réglementation sur la composition des encres, il faut bien se méfier ! En effet, des tatoueurs sans grande morale n’auront aucun remords à vous injecter des encres à base de laque, d’os d’animaux calcinés, de sulfure de mercure ou autres agents des plus toxiques pour la peau.

La composition de l’encre utilisée pour les tatouages en fonction des couleurs

Comme dit précédemment, les ingrédients de l’encre de tatouage ne sont pas les mêmes en fonction de la couleur concernée. Voici donc une liste des couleurs et leur composition !

L’encre noire

L’encre noire est la plus utilisée pour les tatouages. Elle est composée d’oxyde de fer, de carbone et certaines de ses variantes comportent également de l’encre de Chine. L’encre noire de meilleure qualité est à base de charbon de bois et de suif. Cette encre reste à entretenir, car avec le temps, sa couleur passe légèrement au bleu/vert à cause de la présence de l’oxyde de cuivre.

De plus, cette encre est de loin celle qui nous expose à moins de risques, dans la mesure où elle ne provoque que très peu d’allergies.

tatouage noir tatoueur
Crédits : ilovetattoos/Pixabay

Le rouge

Cette couleur contient généralement de l’oxyde de fer qui n’est ni plus ni moins que de la rouille. Cette encre est connue pour être la cause d’allergies cutanées. Cela est dû à la présence d’alazirine et de rouge de cadmium.

Le vert

Pour que cette encre soit plus stable, elle contient généralement de l’oxyde de chrome. Il faut se méfier de cette encre, car elle peut nous exposer à un risque d’allergie, et ce même après plusieurs années !

Le jaune et le violet

La présence de cadmium dans cette encre – la jaune – la rend photosensibilisante. Parfois, il se peut que le jaune contienne du curcuma, connu pour être une épice en cuisine !

L’encre violette en revanche peut contenir du carbazole, issu de l’extraction du goudron. Ces deux couleurs sont désignées comme les plus “dangereuses”. Effectivement, elles sont peu visibles, il faut donc en mettre une plus grosse quantité et cela augmente les risques d’allergie.

Le blanc

L’encre blanche contient du carbonate de plomb, du dioxyde de titane, du sulfate de baryum et de l’oxyde de zinc. Cette encre est surtout utilisée pour éclaircir les couleurs. En revanche, certains tatoueurs font des tatouages à l’encre blanche, ce qui donne un effet des plus surprenant !

tatouages encre blanche
Crédits : Flickr

Source

Vous aimerez aussi :

Cet homme a dépensé 200 000 $ pour devenir un félin, la transformation est… bizarre !

Les 11 morts les plus insolites dans le monde du rock

Un musée virtuel qui revisite les œuvres en y supprimant le gluten !