in ,

Les 11 morts les plus insolites dans le monde du rock

Jimi Hendrix, 1967, Helsinki. Crédits : Wikipédia

Concerts enflammés, descentes aux enfers, disparitions, jeux macabres… Le monde du rock a définitivement son lot d’intensité. Alors que certaines frasques furent le fruit de grands succès, d’autres se sont parfois terminées de manière tragique. Entre un accident d’avion, une roulette russe qui finit très mal, des étouffements dans leur propre vomi… Les rock stars ne font décidément rien d’ordinaire ! Découvrez sans plus attendre les morts les plus insolites de l’histoire du rock.

La mort n’a définitivement pas épargné les artistes. Jim Morrison, John Bonham, Jeff Buckley, Jimi Hendrix… Des fins de vie marquantes, particulièrement en raison de la manière dont elles se sont brutalement terminées. C’est le moment de faire un tour d’horizon de celles-ci.

1. La mort par overdose de Jim Morrison

Tout comme Amy Winehouse et Janis Joplin, Jim Morrison a connu cette fin terrible au sommet de sa gloire. La mort par overdose est finalement commune dans ce milieu, habitués à suivre pleinement la fameuse devise « Sex, Drugs and Rock n’ Roll » mais elle n’en reste pas moins choquante.

jim morrison
Crédits : Flickr

2. Randy Rhoads et le crash d’avion

C’est à l’âge de 25 ans, le 19 mars 1982, que la perle de guitariste s’est éteinte. Alors qu’il était en tournée avec le groupe, il a accepté de faire un baptême de l’air avec un pilote cocaïnomane, accompagné de la coiffeuse et couturière du groupe : Rachel Youngblood. Le pilote a voulu impressionner les passagers en frôlant plusieurs fois le sol et a fini par heurter le tour bus du groupe (où se trouvait d’ailleurs Ozzy Osbourne) avant de s’écraser plus loin. Plus de peur que de mal pour les occupants du bus, mais pas pour les occupants de l’avion qui sont tous morts sur le coup.

randy rhoads
Crédits : DeviantArt

3. Les étouffements dans leur vomi de John Bonham, Jimi Hendrix et Bon Scott

Le batteur de Led Zeppelin est tragiquement mort à 32 ans, le 25 juillet 1980, après avoir bu pas moins de 40 shooters de vodka. Tombé dans un coma éthylique, il finira par mourir étouffé dans son propre vomi. Cette mort entraîna la fin du groupe. D’autres grands artistes ont d’ailleurs connu la même mort, on retient Jimi Hendrix (après un excès de barbituriques et d’alcool ; on soupçonne d’ailleurs un assassinat par son manager) et également Bon Scott, le premier chanteur du mythique AC/DC.

John Bonham
Crédits : Wikimedia Commons/John Bonham

4. La mort à la roulette russe de Terry Kath

Il pensait que le chargeur était vide… Le guitariste et cofondateur du groupe américain Chicago s’est finalement pris une balle dans le crâne à l’âge de 31 ans, le 23 janvier 1978, en jouant « pour de faux » à la roulette russe devant les autres membres du groupe.

Terry Kath
Crédits : Pinterest

5. L’empoisonnement à l’insecticide de Jeff Porcaro

Connu pour son penchant pour les drogues, Jeff Porcaro, le batteur du groupe Toto, a ce jour-là choisi le mauvais produit. C’est le 5 août 1992, alors qu’il était en période de sevrage et en pleine préparation d’un barbecue, qu’il s’est mis à snifer un sachet d’insecticide ouvert à côté de lui…

Jeff Porcaro
Crédits : Wikimedia Commons

Les 11 morts les plus insolites dans le monde du rock
noté 4.2 - 5 votes