in ,

Pourquoi dit-on “quatre-vingts” et “quatre-vingt-dix” en France ?

À l’époque gallo-romaine, deux systèmes de calcul se sont concurrencés dans nos régions. Les Romains comptaient en base dix (système décimal), ce qui a donné la plupart de nos nombres. En revanche, les Celtes utilisaient un système vicésimal (en base vingt) : au lieu de ne compter que les dix doigts des mains, il ajoutaient les dix orteils! Ils disaient donc : « vint et dis » (30), « deux vins » (40), « deux vins et dis » (50), « trois vins » (60), etc. D’où « quatre-vingts » et « quatre-vingts-dix » au lieu de « huitante » et « nonante ».

Au fur et à mesure des siècles, les deux bases se sont mélangées et au Moyen-Âge, on utilise déjà couramment les nombres d’aujourd’hui. Le plus curieux reste le « soixante-dix » qui est une forme mixte. Pourquoi ce choix ? Le mystère reste entier. En tout cas, le Dictionnaire de l’Académie française accepte également que l’on écrive « septante », « huitante » (ou « octante ») et « nonante », comme en Belgique, en Suisse et dans certaines régions de l’Est et du sud de la France. [Source]