in

Est-ce que la vie privée existe en Chine ?

Crédits : MasterTux / Pixabay

Depuis des années, la censure est monnaie courante en Chine. Mais ce qui est en train d’être créé est loin de ce que l’on pouvait imaginer. En effet, d’ici 2020 chaque citoyen aura une note de confiance. Celle-ci lui permettra d’avoir des avantages ou, au contraire, des restrictions.

La liberté surveillée

Peut-on parler de vie privée en Chine ? Depuis des années, la Chine est au cœur des débats dans les associations de droits et de liberté – et ce n’est pas pour rien. De la censure à la surveillance, la Chine a davantage l’apparence d’une dictature que d’une démocratie. Et cela ne risque pas de changer avec cette nouvelle “création”.

En 2020, tous les citoyens seront notés par rapport à des critères définis par le gouvernement chinois, en prenant exemple du système de Alibaba (Sesame Crédit). En fonction des actions de ses citoyens, des points seront ajoutés ou retirés à ces derniers. Par exemple, un citoyen se verra rajouter des points s’il est diplômé ou s’il critique positivement l’économie de la Chine. Il se verra au contraire retirer des points s’il fume dans le train ou s’il traverse un passage piéton alors que le feu est rouge. En somme, il s’agit d’une version revisitée de Big Brother.

Une note sociale qui fait débat

C’est donc cette même note qui leur permettra d’avoir un crédit. Elle leur donnera accès ou non aux transports en commun, aux meilleures écoles pour leurs enfants ou pour prendre l’avion, etc.

Ce scénario est digne d’un film de science-fiction. Et pourtant, il est déjà effectif pour plus de 7 millions de Chinois et le deviendra pour le pays tout entier à partir de 2020.

La Chine n’a pas l’air de se soucier de la vie privée de ses habitants. En plus de ce logiciel, c’est aussi 170 millions de caméras dotées d’intelligence artificielle (600 millions prévues pour 2020) qui ont été installées. Leur président peut rester chef d’État à vie, et les journaux et médias appartiennent principalement au gouvernement.

Petite anecdote : en Chine, les mots démocratie, censure ou encore flashmob sont interdits et donc censurés.

Sources : Europe1  – Le Figaro

Articles liés :

Le mot censure est censuré en Chine

La Chine a eu des embouteillages qui ont duré 10 jours

La Chine utilise la diplomatie du panda

Est-ce que la vie privée existe en Chine ?
noté 5 - 1 vote