in

La calvitie : des statistiques étonnantes

Crédits : Pixabay

À partir de 20 ans, un nouveau problème arrive dans la vie de nombreuses personnes : la calvitie. Cette perte de cheveux est une source d’angoisse pour beaucoup. En ce sens, la calvitie est assez ironique, puisque plus vous vous angoisserez, plus vous accélérerez la perte de cheveux. Plusieurs études tentent de comprendre le ressenti des gens sur la calvitie. Voici quelques-uns des résultats.

1. La majorité (60 %) des hommes sont incapables de dire si un autre homme a oui ou non subit une transplantation capillaire

Ce n’est pas parce que vous vous faites opérer que vous vous retrouverez avec une moumoute orange sur la tête. Les opérations et techniques ont bien évolué depuis.

Donald Trump
Alors ? Opération, moumoute ou coiffure ? Crédits : Gage Skidmore via Common Files Wikipédia.

2. 40 % des hommes pensent que l’origine génétique de la calvitie se trouve chez la mère

C’est une étude de 2009 qui a fait apparaître ce chiffre. 40 % des hommes seraient mal informés sur la calvitie, et imputent la perte de cheveux à la mère. Depuis, les scientifiques sont passés par là et ont bien prouvé que la perte de cheveux pouvait être due à un seul des parents – ou bien les deux – en fonction des gênes transmis.

3. Les hommes remarquent qu’ils perdent leurs cheveux quand ils en ont déjà perdu 50 %

«Il est déjà trop tard» disait Frédéric François, même s’il parlait d’autre chose. Et oui, la majorité des hommes ne se rendront pas compte qu’ils perdent leurs cheveux avant que la moitié ne soit tombée. Cette information est notamment intéressante quand on sait qu’il existe des soins qui peuvent être appliqués avant que l’opération ne devienne la seule solution. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’une calvitie sera soignée plus facilement si elle est détectée le plus tôt possible.

4. La chute de cheveux peut commencer avant 21 ans

La calvitie est divisée en plusieurs phases. Et pour 25 % des hommes, la première phase se déclenche avant leur 21e anniversaire !

5. En France, la calvitie touche 10 millions d’hommes et 2 millions de femmes

Il faut considérer ces chiffres avec précautions. En effet, il s’agit ici de tous les types et de toutes les phases de calvitie.

6. Le pourcentage d’hommes avec une calvitie dans une population peut être mis en parallèle avec… leur âge

Ainsi, plusieurs études s’accordent à dire que :

  • 20 % des hommes ayant aux alentours de 20 ans ont une calvitie
  • 30 % quand on arrive à 30 ans
  • 40 % pour ceux qui ont 40 ans
  • 50 % pour les hommes de 50 ans
  • 80 % pour les hommes de plus de 70 ans

7. Un homme blanc sur sept a des normes génétiques qui augmentent sa calvitie

Cette découverte est le fruit de deux études. La première a été menée sur 1125 hommes et la seconde sur 1650 hommes. Tous les hommes testés étaient blancs (d’où le titre), mais les chercheurs ont bien précisé qu’ils pensaient trouver les mêmes variations génétiques chez tous les hommes. Ces études ont permis de mettre en lumière et de confirmer la présence d’un gène présent chez un homme sur sept en moyenne. Ce gène jusqu’alors inconnu pourrait empirer au septuple une calvitie.

8. Pour 9 hommes “chauves” sur 10, la calvitie est leur premier souci

Si vous avez vous-même une calvitie (marquée ou non), repensez au jour où vous l’avez découverte. Durant une période allant de plusieurs jours à plusieurs mois, la perte de cheveux devient une véritable obsession chez les hommes.

Maintenant, si vous n’avez pas de calvitie, rassurez-vous et soyez patient. La perte de cheveux peut directement affecter l’estime de soi, le temps que monsieur retrouve confiance en lui et tout rentrera dans l’ordre.

Sources : Calvitiesolution – uk.askmen

Vous aimerez aussi :

Pourquoi les cheveux deviennent-ils blancs avec l’âge?

Pourquoi a-t-on des cheveux ?

Doit-on vraiment se laver tous les jours?

La calvitie : des statistiques étonnantes
noté 5 - 1 vote