in ,

La comptine “il était un petit navire” parle de cannibalisme

Cette chanson parle du premier voyage d’un bateau. Au bout de quelques semaines, les vivres manquent et les marins tirent à la courte paille celui qui va être mangé. Le plus jeune d’entre eux fut ainsi désigné. Cependant, des poissons se jetèrent sur le pont et le sauvèrent donc.

D’autres chansons comme « au clair de la lune », « nous n’irons plus au bois », « il était une bergère » sont suspectées — si ce n’est plus — d’avoir des significations moins innocentes que ce que comprennent les enfants. [Source]

Voici les paroles complètes :

1.
Il était un petit navire (bis)
Qui n’avait ja- ja- jamais navigué (bis)
Ohé ! Ohé !
Refrain
Ohé ! Ohé ! Matelot, Matelot navigue sur les flots
Ohé ! Ohé ! Matelot, Matelot navigue sur les flots
2.
Il partit pour un long voyage (bis)
Sur la mer Mé- Mé- Méditerranée (bis)
Ohé ! Ohé !

Au refrain
3.
Au bout de cinq à six semaines,
Les vivres vin- vin- vinrent à manquer
Ohé ! Ohé !

Au refrain
4.
On tira à la courte paille,
Pour savoir qui, qui, qui serait mangé,
Ohé ! Ohé !

Au refrain
5.
Le sort tomba sur le plus jeune,
Le mousse qui, qui, qui s’mit à pleurer
Ohé ! Ohé !

Au refrain
6.
On cherche alors à quelle sauce,
Le pauvre enfant, -fant, -fant sera mangé,
Ohé ! Ohé !

Au refrain
7.
L’un voulait qu’on le mît à frire,
L’autre voulait, -lait, -lait le fricasser,
Ohé ! Ohé !

Au refrain
8.
Pendant qu’ainsi l’on délibère,
Il monte en haut, haut, haut du grand hunier
Ohé ! Ohé !

Au refrain
9.
Il fait au ciel une prière
Interrogeant, -geant, -geant l’immensité,
Ohé ! Ohé !

Au refrain
10.
Mais regardant la mer entière,
Il vit des flots, flots, flots de tous côtés,
Ohé ! Ohé !

Au refrain
11.
Ô Sainte Vierge, ô ma patronne,
Cria le pau- pau- pauvre infortuné,
Ohé ! Ohé !

Au refrain
12.
Si j’ai péché, vite pardonne,
Je ne veux pas, pas, pas être mangé,
Ohé ! Ohé !

Au refrain
13.
Au même instant un grand miracle,
Pour l’enfant fut, fut, fut réalisé,
Ohé ! Ohé !

Au refrain
14.
Des p’tits poissons, dans le navire,
Sautèrent par, par, par plusieurs milliers,
Ohé ! Ohé !

Au refrain
15.
On les prit, on les mit à frire,
Le jeune mou- mou- mousse fut sauvé,
Ohé ! Ohé !

Au refrain
16.
Si cette histoire vous amuse,
Nous allons la, la, la recommencer,
Ohé ! Ohé !

Au refrain