in

L’Atlantide a-t-elle réellement existé ?

Illustration de l'artiste hongrois Géza Maróti (1875-1941), qui donne sa vision de l'Atlantide. Crédits : Wikimédia Commons

Les civilisations qui ont tour à tour peuplé la Terre et enrichi l’Histoire sont nombreuses, et présentes sur tout le globe. Il est aujourd’hui normal d’étudier la richesse architecturale des Aztèques et des Égyptiens de l’Antiquité, les débuts de l’écriture en Mésopotamie et la spiritualité des peuples de Polynésie – pour ne citer qu’eux. Mais il en est certains qui continuent de questionner et de diviser historiens et scientifiques.

Justement, l’Atlantide en fait partie. Quelle est la part de mythe et celle de réalité dans les légendes qui nous sont parvenues au sujet de cette île ? Si elle a vraiment existé, où est-elle localisée ?

Une légende rapportée par Platon

Comme dans toute enquête historique, il convient de regrouper et remonter les sources d’information. La toute première évocation recensée de l’Atlantide est faite au IV siècle av. J.-C. par nul autre que le philosophe grec Platon. Il évoque la fameuse cité dans le Timée et le Critias – deux de ses nombreux dialogues – via un récit qui lui aurait été transmis par Socrate. L’histoire dont il est question est censée se dérouler 9000 ans avant leur époque.

Dans ces récits, il évoque une histoire héritée d’un prêtre égyptien qui parle d’un peuple venant de l’Atlantique, au-delà des colonnes d’Hercule (l’actuel détroit de Gibraltar). Selon les paroles de cet homme, une île gigantesque abritait une civilisation extrêmement puissante et prospère. Tout dans sa description laisse alors penser à un paradis terrestre. Les champs y sont fertiles, la nourriture et les métaux s’y trouvent en abondance, des monarques prestigieux s’y succèdent sans crise politique, etc.

détroit Gibraltar
Vue aérienne du détroit de Gibraltar – les colonnes d’Hercule au temps de la Grèce antique. À l’époque, il démarquait la fin du “monde connu”. La présence des Atlantes au-delà était donc tout à fait plausible.  Crédits : Wikimedia Commons/NASA

Le paradis perdu

Dans un désir d’expansion, les Atlantes auraient souhaité envahir les peuples méditerranéens, dont les Athéniens. Cette opération militaire aurait été un échec, et les Atlantes auraient par la suite été victimes de très nombreux cataclysmes synonymes de leur fin. Sont évoqués des tremblements de terre, des inondations et autres exemples d’une nature déchaînée. Platon raconte que la cité s’est ensuite retrouvée engloutie  sous les flots en un jour et une nuit. Puis plus rien.

Cette légende qui nous est parvenue du fond des âges aurait pu rester à l’état de simple fable politique. Platon l’utilise en effet pour vanter les mérites de la démocratie athénienne face à la soif de pouvoir d’un peuple qui ne sait pas se contenter de ses richesses. Mais comme tout récit mythique, les hommes se sont ensuite attelés à démêler la part de réel à celle de la fiction. S’il s’avérait que l’Atlantide a bel et bien existé, où en chercher des vestiges ?

 Les Atlantes, peuple fantôme ?

En réalité, il existe peu de chances pour qu’une population atlante ait réellement vu le jour ailleurs que dans la légende. Dans ce cas, pourquoi l’Atlantide est-elle aussi connue ? Indissociable de la notion d’utopie, elle fait partie des mythes les plus connus à ce sujet qui jalonnent l’histoire, à l’image du jardin d’Eden ou de l’El Dorado. Elle accapare l’attention par les mystères qui l’entourent et par l’ampleur de la catastrophe qui a marqué sa fin. Cette dernière est d’ailleurs souvent présentée comme une punition divine.

Toutefois, cela n’aura pas empêché beaucoup de scientifiques de toutes les époques de se pencher sur la question, et qui se sont toutefois bien vite confronté·e·s aux difficultés d’entreprendre des fouilles. Il ne faut pas omettre le fait que les faits sont censés se dérouler 9000 ans avant le philosophe grec, ce qui laisse déjà à l’époque peu d’espoir de retrouver des ruines. Qui plus est si elles sont englouties – les moyens n’étant logiquement pas les mêmes avant l’avènement de l’archéologie.

via GIPHY

Le mystère perdure

À ce jour, il s’avère qu’aucun élément matériel n’atteste de l’existence d’une telle civilisation. D’autre part, les scientifiques sont très peu nombreux à penser que l’Atlantide ait réellement existé un jour. En revanche, celles et ceux qui y croient situent parfois cette cité en Amérique du Sud, en Égypte ou encore en Suède ! Et pour ces derniers, tout n’est qu’hypothèses et conjectures. Une majorité part toutefois du principe que l’île était située au-delà de Gibraltar. Selon leurs arguments, il est donc plausible que cette dernière ait existé avant la montée des eaux marquant la fin de l’ère glaciaire. Les dates données par Platon coïncident.

Pour ce qui est des fouilles sur place, cela s’avère plus compliqué. En effet, les courants marins observés là où sont censés reposer les vestiges de l’Atlantide sont assez virulents. Cet élément limite considérablement les possibilités de fouilles, sans compter sur le fait que la visibilité y est considérablement réduite. De quoi entamer l’enthousiasme des chercheurs·euses les plus chevronné·e·s.

Il semblerait que celles et ceux qui soutiennent que les Atlantes ont réellement existé se heurtent aux difficultés de prouver leur existence. Si tel a été le cas, tout porte donc à croire que l’Atlantide souhaite garder jalousement le secret de son existence et de sa prospérité. Où qu’elle n’a tout simplement pas réellement existé, à chacun·e sa version.

Vous aimerez aussi : 

Quelles sont les 7 merveilles du monde ?

Pourquoi dit-on “vieux comme Hérode”

Pourquoi le Groenland s’appelle-t-il ainsi ?

L’Atlantide a-t-elle réellement existé ?
noté 4.7 - 7 vote[s]