in ,

Les chiens et les chats peuvent-ils tomber malades à cause du froid ?

Crédits : Pixabay / Yodyodyo

C’est bien connu : la saison hivernale apporte bien souvent avec elle de nombreux petits maux et maladies que nous nous efforçons d’éviter. Si les humains sont si familiers du coup de froid de saison, pourquoi penserait-on que nos chères boules de poils sont épargnées ? Les chiens, mais aussi les chats font partie des animaux domestiques qui peuvent être amenés à passer du temps dehors à la saison froide. Et s’ils ont quelques avantages que nous – pauvres humains – n’avons pas, ils ne sont toutefois pas résistants au point de passer entre les mailles du filet. Développons cela tout de suite. 

Des avantages contre la morsure de l’hiver

Contrairement à nous donc, nos amis à poils sont mieux armés de manière naturelle pour se réchauffer. Grâce à leur fourrure bien sûr, qui leur permet de ne pas perdre trop de chaleur corporelle. Si vous possédez un animal à poils, vous avez déjà peut-être remarqué que son pelage change en hiver, justement pour s’adapter !

Et pourtant les températures basses voire négatives, le gel, l’humidité, la pluie, la neige ou encore la glace mettent leurs organismes à dure épreuve. Certains spécimens peuvent parfois être moins prêts à affronter le grand froid, comme les petits gabarits, les animaux au poil ras, les jeunes et les seniors ou encore ceux qui présentent déjà des maladies. Mais on pouvait s’en douter : un husky est mieux armé qu’un chihuahua pour gambader dans le Grand Nord !

chien maître
Crédits : Pexels / Vladimir Kudinov

Attraper froid oui, mais pas comme les humains

À proprement parler, les animaux n’attrapent pas les virus qui circulent chez les humains. Pour commencer cette partie donc, rappelons que les chiens et chats domestiques ne peuvent pas être contaminés par leurs humains – qu’il s’agisse d’un rhume, d’une gastro ou encore d’une grippe. Même chose pour ce qui est du coronavirus qui sévit actuellement dans le monde. Dans ce cas précis, rappelons aussi que les animaux ne sont pas des vecteurs de la maladie !

Tous comme les chiens et les chats peuvent attraper un coup de chaud en été, ils peuvent aussi être victimes de coups de froid ! Mais à vrai dire, ils souffrent plus de l’humidité que des basses températures. La partie la plus sensible de leur anatomie est bien sûr les coussinets. N’hésitez pas à investir dans une protection adaptée aux pattes de votre animal et dans un vêtement pour chien ou chat. Des actions comme l’installation d’une chatière ou un changement de régime alimentaire plus adapté à la saison peuvent aussi être mises en place.

Crédtits : Capture video YouTube / Stories of Animals

Repérer les signes de maladie ou de mal-être

Il se peut que vous soupçonniez une maladie chez votre animal, sans pour autant savoir si cela nécessite une prise de rendez-vous chez un ou une vétérinaire. Toutefois, certains signes ne trompent pas. Un animal qui tremblote, qui éternue, qui a la truffe et/ou les yeux qui coulent est probablement victime d’un coup de froid. Les symptômes sont sensiblement les mêmes chez les chiens et les chats.

Faut-il s’inquiéter ? Pas nécessairement si les troubles disparaissent au bout de quelques heures ou de quelques jours. L’important est de surveiller activement son animal et de guetter une amélioration ou non des symptômes. Bien sûr, s’il fait partie des boules de poils à risque, n’hésitez pas à consulter. Dans tous les cas, il ne faut pas laisser traîner la maladie afin d’éviter les éventuelles complications !