in

Nous avalons des araignées durant notre sommeil : vrai ou faux ?

Crédits : iStock / BartekSzewczyk

Il existe de nombreuses croyances autour des araignées… En tête vient celle qui stipule qu’une araignée peut venir pondre ses œufs sous la peau, et celle qui nous intéresse dans cet article. Ce qui est sûr, c’est qu’aucune de ces deux propositions n’est plus ragoutante que l’autre… Il est en effet de coutume de dire que l’on avale environ huit araignées par an dans notre sommeil. Alors, mythe ou réalité ? 

“On avalerait 8 araignées par an”

Il se passe bien des choses durant notre sommeil… En plus des rêves ou cauchemars qui nous donnent l’impression de vivre deux journées en une, d’autres facteurs peuvent venir troubler une nuit paisible… Comme la charmante perspective qu’une araignée prenne notre corps pour un territoire à explorer. Si certain·e·s ne sont pas rebutés par cette hypothèse, les plus arachnophobes d’entre nous ne manqueront pas d’avoir des sueurs froides rien qu’à son évocation !

D’autant plus qu’une légende stipule que l’on avalerait chaque année pas moins de 8 spécimens. Mais remettons l’envers à l’endroit, puisque cette information est bel et bien une légende. Mieux que ça : en 1993, cette affirmation se répand comme une traînée de poudre pour démontrer qu’une fausse information – même invraisemblable – peut très rapidement se diffuser grâce à la crédulité des gens. La popularité de cette idée reçue n’aura de cesse d’illustrer ce fait.

via GIPHY

Et dans la réalité ?

Mais revenons au cœur du sujet. Est-il réellement possible d’avaler une araignée durant notre sommeil ? Pour dire vrai, oui. Mais c’est aussi – et surtout – hautement improbable ! Tout d’abord parce qu’il faut dormir la bouche ouverte – ce qui réduit le nombre de “victimes” potentielles. Puis en raison du fait qu’il est probable qu’une araignée galopant sur notre visage nous réveille ou nous fasse bouger avant même qu’elle ait pu atteindre son but…

Il ne faut pas non plus négliger les araignées et leur mode de vie. En effet, nombre d’entre elles vivent dans les coins de murs et ne s’aventurent pas forcément beaucoup au-delà. Elles ne recherchent pas forcément la présence de l’Homme, qui ne fait pas partie de leurs proies – nous le saurions depuis le temps. Et bon point pour les adeptes de la ronchopathie, puisque les vibrations qu’ils et elles émettent font fuir les araignées.

Quoi qu’il en soit, s’il vous arrive un jour d’avaler une araignée dans votre sommeil  (et de vous en rendre compte), vous serez sans doute l’exception qui confirme la règle !

Vous aimerez aussi : 

Comment les abeilles fabriquent-elles le miel ?

Pourquoi a-t-on peur des araignées?

Pourquoi a-t-on peur du noir ?