in ,

Pourquoi l’alliance se met-elle traditionnellement sur l’annulaire gauche ?

Crédits : Pexels / Deesha Chandra

Véritable symbole pour les couples qui désirent s’unir, l’alliance reste un passage obligé du mariage. Du choix du modèle au moment si attendu de la célébration, ce bijou s’échange depuis des siècles pour marquer l’union de deux êtres. Il est de coutume de le porter à l’annulaire de la main gauche selon la tradition de la Rome antique. Ce doigt est en effet le seul doté d’une veine qui rejoint le cœur : vena amoris, ou veine de l’amour. Mais ce n’est pas l’unique explication en vigueur. Passons donc les autres en revue !

Une tradition, plusieurs origines

Bien avant les Grecs et les Romains, ce sont les Égyptiens qui ont introduit cette tradition de passer un anneau au quatrième doigt, il y a plus de 6000 ans. Selon les médecins de l’époque, il abritait un nerf des plus délicats directement lié au cœur. Les civilisations suivantes ont ensuite repris ce rituel. Mais ce n’est pas la seule explication : il existe en effet autant de significations que de croyances autour de l’alliance.

Selon la tradition chinoise, chaque doigt de la main est censé représenter un membre de la famille. Le pouce figure les parents, l’index est pour les frères et sœurs, le majeur n’est autre que soi, et l’auriculaire symbolise les enfants. Reste l’annulaire pour votre conjoint·e, ce qui justifie de passer un anneau autour pour matérialiser la force du lien entre deux personnes.

mains couple
Crédits : Pixabay/ Takmeomeo

Des différences religieuses et culturelles

Beaucoup d’historiens pensent que la tradition de porter l’alliance à l’annulaire gauche est en fait héritée d’un conflit au sein du christianisme, soldé par la Réforme protestante de 1549. Jusque là, les catholiques l’arboraient à la main droite, illustrant la force et le lien avec Dieu. Cela paraît logique lorsque l’on sait que la main gauche était alors considérée comme néfaste. Pour se distinguer, les anglicans choisirent donc de faire l’opposé des catholiques et de passer l’alliance à la main gauche. Cette tradition aurait ensuite perduré et changé selon les pays.

Mais la coutume diffère aussi selon la culture ou la religion que souhaitent respecter les époux·ses. Par exemple lors d’un mariage selon la tradition juive, l’alliance est placée sur l’index de la main droite. Concernant la religion musulmane, elle reste un sujet débattu et n’est pas systématique. Dans les mariages hindous, les alliances sont portées à l’orteil.

Quoi qu’il en soit, l’adoption de ce symbole  à l’annulaire gauche ou non résulte de plus en plus d’un choix que d’une obligation. Nombreux son ceux qui la portent reliée à un collier alors que d’autres n’en ont tout simplement pas, et certains font par exemple le choix d’un tatouage pour symboliser leur union.

Sources : Insider – Mental Floss

Articles liés :

Pourquoi avons-nous des lignes dans les paumes de nos mains ?

Pourquoi dit-on qu’un mariage pluvieux est un mariage heureux ?

D’où vient l’expression « lune de miel » ?