in ,

Pourquoi le parfum ne tient-il pas toujours sur notre peau ?

Crédits : iStock / pondsaksit

Si le parfum fait aujourd’hui partie intégrante de notre quotidien, il n’en a pas toujours été de même. Pendant très longtemps, ce sont en effet les plus riches et les membres des classes aisées qui pouvaient se permettre ce type de coquetterie. Avec le temps, les fragrances se sont en effet développées pour devenir l’objet d’un marché très important que l’on connaît actuellement. Au point presque de devenir un art à part entière ! Mais il est vrai que quelquefois, l’on peut regretter que les senteurs que l’on apprécie ne restent pas plus longtemps sur notre peau…

Petite histoire du parfum

Se plonger dans les origines du parfum, c’est s’engager à côtoyer l’excellence et le moins ragoûtant de ce qu’ont pu faire les êtres humains au cours de l’histoire. S’il est resté un objet réservé aux élites pendant très longtemps, il était toutefois utilisé dans des sphères aussi variées que surprenantes.

Si en effet il est connu de beaucoup de monde que la célèbre et sensuelle reine Cléopâtre aimait à se parfumer, l’on relève moins souvent le fait que le parfum a très longtemps été – et est toujours – utilisé dans un cadre religieux. L’encens était en effet utilisé pour symboliser le lien entre les Hommes et le monde spirituel.

Il na pas toujours été un accessoire des plus glamour

La période de l’histoire à durant laquelle il revêt une importance capitale est sans aucun doute la Renaissance. De cette dernière à la cour du Roi Soleil, on l’utilise en abondance, jusqu’à n’en plus pouvoir. L’hygiène n’étant clairement pas une priorité à l’époque, l’application de parfum remplaçait donc la douche quotidienne. Tout y passait, des corps aux vêtements, en passant par les accessoires…

On s’en doute, il régnait durant ces périodes une sorte de melting pot d’odeurs, senteurs et fragrance de tous horizons, allant jusqu’à l’écœurement. Ce n’est qu’avec l’arrivée progressive des gestes d’hygiène que le parfum se transformera en agrément coquet. Peu à peu, il reste un produit luxueux mais se démocratise largement.

Le choix du parfum

Aujourd’hui, il en existe tellement qu’il devient même parfois difficile de faire son choix parmi toutes les fragrances proposées. Et que l’on souhaite toujours rester fidèle à Fragonard ou Dior, ou tester de nouvelles senteurs à chaque fin de flacon, il paraît évident que l’on doit apprécier son parfum ! C’est autant un reflet de notre personnalité qu’une manière de se présenter aux autres.

Voilà donc pourquoi nombreuses sont les personnes à faire ce geste tous les jours, à tel point qu’il devient aussi élémentaire que celui de s’habiller. Il est d’ailleurs de coutume de vaporiser un peu de parfum sur les poignets. Mais comment se fait-il que l’odeur ne tienne pas toujours très longtemps sur notre peau ?

Une question de peau

À vrai dire, c’est avant tout une question de bon geste et d’état de la peau. Si cette dernière est sèche et mal hydratée, le parfum restera moins longtemps. Il est donc possible de mettre une crème hydratante – à la senteur neutre – avant de se parfumer. Sinon, optez directement pour un parfum crème, et pourquoi ne pas tester les gels douche et autres dérivés de votre parfum ?

Par ailleurs, sachez que frotter les poignets après les avoir vaporisés de parfum ne fait qu’estomper certaines nuances de senteurs, mieux vaut donc éviter ! La qualité du parfum n’est pas non plus à négliger. On oublie donc les produits d’imitation de grands parfums qui ne rendent pas hommage aux effluves originelles dont ils peuvent s’inspirer.

Faire tenir son parfum plus longtemps

Pour commencer, adapter son parfum à la saison est une excellente idée. Les senteurs plus sucrées tiendront en effet mieux en hiver, alors qu’elles réagiront mal avec la transpiration en été. Au contraire, privilégiez des notes plus fraîches à base d’agrumes pour la saison chaude, elles s’adapteront mieux à la chaleur.

Il est également possible de vaporiser un peu de parfum dans vos cheveux. Mais attention, de manière occasionnelle et en petite quantité, car l’alcool contenu peut abîmer le cheveu. Sinon, optez pour une brume. Dans tous les cas, les cheveux retiennent très bien les odeurs. Et bien sûr, par souci d’élégance et par égard pour l’odorat des personnes que vous côtoyez, n’en mettez pas trop !