in

Quand vous mangez une figue, vous mangez une guêpe !

Crédits : Istock, Christian Guasch Linares

Petit fruit rouge délicieux, la figue est un élément commun de notre alimentation. Mais saviez-vous que leur floraison nécessite un processus bien particulier, impliquant au passage la mort d’une guêpe ? Vous ne mangerez plus des figues de la même façon !

La figue, un fruit bien particulier

Les figues naissent de façon très particulière. En plus d’être à l’origine du mot “foie” et de s’accorder délicieusement avec tout type de plats (salé ou sucré), elles ne suivent pas le processus traditionnel des autres fruits.

Contrairement à d’autres pousses, la floraison est interne à chaque bourgeon. Car la figue n’est pas réellement un fruit, mais la réunion de multiples fleurs. Le bourgeon est composé d’une graine nommée “akène”, qui comme toutes autres graines, a besoin d’être pollinisée pour éclore. Il existe également deux types de figues : les figues mâles et les figues femelles.

photo figue
Crédits : Pixabay, Couleur

La naissance des guêpes

Or, la vie des guêpes et celle des figues sont étroitement liées, si ce n’est codépendantes. Ces fruits sont utilisés par les petits insectes jaunes et noirs lors de leur reproduction. La mère va trouver refuge à l’intérieur de la future figue et y déposer ses jeunes larves. Cependant, celles-ci naissent uniquement dans les figues mâles. Mais il arrive malheureusement souvent que la future mère se trompe, et rentre malencontreusement dans une pousse femelle. C’est cette erreur qui va néanmoins permettre l’avènement du fruit.

Une vie pour une vie

Malheureusement, ce processus de reproduction est mortel pour les guêpes, qui brisent leurs antennes et leurs ailes lorsqu’elles rentrent dans le fruit. Elles sont donc incapables de ressortir, et meurent tragiquement, enfermées. Seuls ses petits pourront s’en sortir, assez fins pour s’extirper du tombeau de leur mère. Ce sacrifice est néanmoins nécessaire, puisqu’il va permettre l’éclosion des fleurs internes du figuier, et donc du fruit. Car dans la mort, la guêpe va déposer du pollen au sein du futur fruit et permettre l’éclosion de la graine.

guêpe qui pollinise
Crédits : Pexels, Hiếu Hoàng

Une saveur différente

Pas d’inquiétude, vous ne mangez pas réellement le cadavre d’un insecte. Celui-ci aura été décomposé par la plante depuis longtemps, et vous n’en ressentirez jamais le goût ! Nous pouvons au moins nous rassurer en nous disant que ne nous risquons pas de manger leurs larves. Certains adeptes du véganisme, refusant de manger et utiliser tout ce qui provient d’un animal, ont toutefois décidé d’arrêter de manger des figues en apprenant leur processus de fabrication.