in ,

Quels sont les meilleurs pays pour faire de l’autostop ?

Crédits : Pexels / Rawpixel.com

Pouce levé et sac à dos, voici l’image traditionnelle de l’auto-stoppeu·r·se. En effet, cette manière de se déplacer est pour beaucoup un moyen de transport comme un autre pendant un voyage. Économique, écologique et convivial, l’auto-stop regroupe de nombreux avantages. Mais il est vrai que certaines régions du globe se prêtent plus à cette pratique que d’autres. Lesquelles ?

Pour ce qui est des conducteurs, vous aurez peut-être remarqué sur votre devis pour l’assurance voiture que l’assurance couvre tous les occupants du véhicule. Prendre une personne en stop est l’occasion de faire des rencontres, et de réduire votre impact carbone. Par ailleurs, il est prouvé qu’à terme, voyager en voiture a un impact écologique moindre que l’avion. Tout dépend bien sûr du trajet, mais les voyageurs qui choisissent l’auto-stop ne s’y trompent pas. Le contact humain et le partage, sans compter la gratuité du transport ou le voyage à moindres frais, tout est fait pour s’y mettre. Mais où ?

Les meilleurs pays pour faire de l’auto-stop

  • La Nouvelle-Zélande

Le pays qui a abrité le tournage du Seigneur des Anneaux n’en finit pas d’attirer les touristes et autres backpackers. Ces derniers viennent y profiter de la splendeur des paysages et de la gentillesse des habitants. Très accueillants, les Néo-Zélandais s’arrêtent très facilement pour prendre des auto-stoppeu·rs·ses et discuter.

  • Le Chili

Assez facile autour des grandes villes, l’auto-stop est assez répandu dans ce pays d’Amérique du Sud. Les routiers s’arrêtent par exemple volontiers pour dépanner  les voyageurs. Pour certains habitants, l’autostop est même considéré comme un moyen de transport comme un autre.

  • Cuba 

La fameuse île des Caraïbes n’est pas connue que pour ses cigares et le Che. Les touristes sont toujours les bienvenus, et y voyager en stop est assez facile. Le gouvernement encourage même cette pratique ! Attention toutefois, ne soyez pas surpris·e que l’on vous demande une petite compensation financière, parfois d’usage dans ce pays.

  • Le Canada

Les grands espaces nord-américains offrent des paysages à couper le souffle. De fait, les grands axes routiers offrent la possibilité de faire beaucoup de kilomètres avec un seul conducteur, ce qui est plutôt avantageux.

voiture voyager conduire
Crédits : Pexels/Tobi

En Europe

  • L’Irlande 

Disposant de peu d’autoroutes, le réseau routier irlandais facilite donc les trajets sur des petites routes nationales. Il est donc plus facile de se mettre sur l’accotement pour lever le pouce. De plus, les Irlandais s’arrêtent facilement pour vous aider.

  • Les Pays-Bas

Si l’auto-stop est interdit sur les autoroutes, des aires spécialisées spécialement dédiées à cette pratique existent : les liftersplaatsen. Au même titre que des parkings minute, des accotements permettent aux automobilistes de s’arrêter en toute sécurité pour prendre des voyageurs.

  • La Belgique

Le plat pays est considéré comme un véritable paradis pour auto-stoppeurs ! Contrairement aux touristes qui traversent le pays, Belges s’arrêtent très facilement. Une pancarte pour indiquer l’endroit où vous souhaitez vous rendre, et le tour est joué !

  • L’Allemagne

S’étendant sur un territoire beaucoup plus vaste que la Belgique, l’Allemagne n’est pourtant pas en reste. Les automobilistes acceptent les voyageurs pour es trajets qui peuvent dépasser les 100 kilomètres. De quoi se déplacer rapidement et efficacement !

  • La France

Qui a dit que la France n’était pas accueillante ? Les régions du Nord sont particulièrement de bons endroits où faire du stop. Globalement, les routes sont facilement accessibles pour en faire. Toutefois attention aux abords des autoroutes : mieux vaut s’arrêter dans les stations-service et aller directement à la rencontre des automobilistes.

Pars ailleurs, plusieurs collectivités ont déjà rejoint l’association Rezopouce, une plateforme qui met en relation automobilistes et auto-stoppeu·rs·ses, l’inscription est simple, gratuite et rapide !

Quelques infos sur l’auto-stop

A contrario, les régions dans lesquelles l’auto-stop s’apparente plus à un parcours du combattant qu’à une promenade de santé sont elles aussi disséminées à travers le globe, preuve qu’il s’agit bien là d’une question de pays et non de continent.

Cela peut paraître contre-intuitif quand on y connaît l’importance du tourisme, mais l’Italie n’est pas un pays dans lequel il est facile de voyager en stop. Même constat pour la Croatie, la Turquie ou encore Haïti. À moins de savoir faire preuve de patience, mieux vaut privilégier les transports en commun ou louer une voiture sur place.

Dans la majorité des pays, l’auto-stop ne se fait pas aux abords des autoroutes pour des raisons évidentes de sécurité. Aux États-Unis, il est interdit aux alentours d’établissements pénitentiaires ainsi que dans la ville de New York.

Sinon, sachez qu’il ne faut jamais mettre le pouce en l’air au Moyen-Orient (comme en Iran) ou en Thaïlande. C’est un signe insultant, et vous risqueriez de vous mettre dans une situation délicate. Dans la majeure partie des cas, privilégiez une pancarte avec le nom de votre destination, et renseignez-vous avant votre voyage.

Vous aimerez aussi : 

Quelle est la couleur de voiture préférée des Français ?

Qu’est-ce que le tourisme de masse ? Comment l’éviter ?

Qu’est-ce que le mal des transports ?

Quels sont les meilleurs pays pour faire de l’autostop ?
noté 5 - 2 votes