in

Qu’est-ce que la paralysie du sommeil ?

Crédits : Peinture d'Henry Fuseli, Le cauchemar, 1781 / Wikipedia

De la narcolepsie à l’insomnie en passant par le somnambulisme, les troubles du sommeil sont nombreux, et peuvent être très handicapants dans la vie de tous les jours. Parmi eux se trouve la paralysie du sommeil, qui peut parfois être une expérience traumatisante pour ceux qui en sont victimes. Mais de quoi s’agit-il au juste ?

Le cerveau à l’origine de ce trouble

Comme son nom l’indique, la paralysie du sommeil est l’incapacité à bouger, parler ou a réagir physiquement, tout en étant conscient. Ce phénomène, qui peut apparaître au coucher ou plus souvent au réveil, dure entre une et deux minutes et touche plus particulièrement les adolescents et les jeunes adultes entre 10 et 25 ans. Lorsque nous sommes dans les bras de Morphée, le cerveau met habituellement notre corps en veille, ce qui nous permet de ne pas bouger pendant un rêve ou un cauchemar. Dans le cas de ce trouble du sommeil, le cerveau continue de bloquer les fonctions motrices alors que la personne est pourtant éveillée. Dans les cas les plus extrêmes, cela peut provoquer des symptômes impressionnants.

En effet, le cerveau va tenter de rationaliser cette paralysie et provoquer des hallucinations visuelles, auditives et parfois même tactiles. Ceci explique le fait que certaines personnes affirment avoir ressenti, et même observé une présence surnaturelle très angoissante lors d’une crise, tant la frontière entre le réel et le rêve est alors troublée. Dès lors, le stress provoqué par cet état amène une terreur incontrôlée, souvent accompagnée d’un fort essoufflement et d’une sensation de poids sur la poitrine – parfois “provoquée” par cette entité. Mais le paranormal est-il vraiment à mettre en cause dans le cas d’une paralysie du sommeil ?

cauchemar paralysie sommeil
Le cauchemar, sculpture d’Eugène Thivier. Crédits : Wikipédia / Didier Descouens

Comment expliquer la paralysie du sommeil ?

On peut s’en douter, les médecins n’ont pas privilégié cette hypothèse, bien que l’expérience ait semblé réelle pour les victimes. Les principales causes évoquées sont le plus souvent liées au sommeil lui-même : fatigue due à des horaires irréguliers ou à un changement d’emploi du temps, troubles du sommeil comme la narcolepsie ou encore le simple fait de dormir sur le dos. Dans de nombreux cas, le stress est également mis en cause, tout comme l’utilisation de certains médicaments ou drogues. Des scientifiques ont également mis en cause la génétique, mais de manière générale les causes d’une paralysie du sommeil restent floues et nombreuses.

Alors que faire pour tenter d’y remédier ? En vérité, il n’existe aucun remède pour traiter la paralysie du sommeil en tant que telle. Les traitements qui sont prescrits visent à en atténuer les causes, comme le stress. Par exemple, les antidépresseurs vont aider à retrouver un rythme de sommeil normal. Sinon, les médecins préconisent une hygiène de vie aussi saine que possible : respecter des horaires réguliers, ne pas fumer ou boire trop de café, et dormir suffisamment. Et pour mieux gérer une telle crise sur le moment, ils recommandent d’essayer de rester calme et de se rassurer, en se disant qu’il ne s’agit là que d’un état temporaire. Malgré le fait qu’il s’agit là d’un événement angoissant, celui-ci n’est pas considéré comme fondamentalement dangereux pour la santé.

Sources : LiveScienceCIRCEE – WebMD

Articles liés :

Pourquoi certaines personnes sont-elles somnambules ?

Pourquoi a-t-on des cernes sous les yeux ?

Mais pourquoi parle-t-on de nuit blanche ?

Qu’est-ce que la paralysie du sommeil ?
noté 5 - 3 votes