in ,

Depuis quand le vin existe-t-il ?

Crédits : Pixabay / congerdesign

Depuis des millénaires, le verre de vin rouge, rosé ou blanc est un incontournable des repas, quelle que soit la saison ou le pays. Si les traditions diffèrent parfois et ont bien évolué depuis les débuts de la production viticole, cela ne change rien au fait que cette boisson est toujours très largement appréciée.

Si les Français sont fiers de leur production viticole, cela n’empêche pas de pouvoir savourer des vins du monde entier (toujours avec modération bien sûr). De l’Italie à l’Argentine en passant par la Nouvelle-Zélande, il est possible de trouver autant de variétés de vins que de producteurs. Mais depuis quand cette boisson existe-t-elle vraiment ?

Une tradition millénaire

Les archéologues ont retrouvé les premières traces de vignes datant du Paléolithique dans la région méditerranéenne. Mais à cette époque, les grains de raisin étaient seulement consommés en tant qu’aliments par les chasseurs-cueilleurs. C’est plus tard que les historiens estiment la période à laquelle les humains ont commencé à cultiver la vigne et à produire des boissons à base de raisin fermenté.

Par exemple, des traces de cultures viticoles datant d’environ 6000 à 7000 av. J.-C. ont en effet été retrouvées au Proche-Orient, au niveau de ce qui est actuellement l’Iran. La production de vin s’est ensuite répandue vers la mer Méditerranée, pour finalement atteindre la Grèce ou encore la Crète vers 2500 av. J.-C., devenant alors une boisson phare de l’époque. Mais étant donné que les archéologues ont observé la présence de vignes sur de nombreux autres sites en Asie et en Méditerranée, il reste toutefois difficile de définir le véritable berceau de la culture viticole.

Bacchus dieu vin alcool
Le dieu romain Bacchus peint par Le Caravage. Crédits : Wikipédia

La boisson sacrée

Rapidement, les nombreuses civilisations productrices de ce breuvage lui attribuent de nombreuses qualités relatives à la convivialité, à l’amour et particulièrement aux divinités. Le vin servait notamment à faire des offrandes aux dieux : des gobelets et contenants sculptés ont en effet été retrouvés au bord du fleuve Tigre en Mésopotamie. À ce titre, de nombreuses divinités lui sont également associées : Osiris en Égypte, Dionysos en Grèce et son équivalent romain Bacchus. Le vin va également devenir important dans la culture juive où il est associé à la joie, ainsi que dans la tradition chrétienne au sein de laquelle il symbolise le sang du Christ.

Pour ce qui est de la consommation, les Grecs et les Romains pensaient que le vin n’était pas bon pour la santé. À ce titre, ceux-ci coupaient la boisson à l’eau (froide ou chaude) en dosant selon le bon vouloir des convives. Particulièrement dans la Rome antique, le vin était un marqueur social et constituait un luxe que seuls les plus aisés pouvaient s’offrir. C’est par ailleurs eux qui ont lancé la mode de classement des vins pour mieux repérer les meilleures bouteilles, aux alentours de 102 av. J.-C., date à laquelle est produit le premier grand cru recensé.

vin vigne grappe raisin viticulture
Crédits : Pixabay/ jplenio

Progrès de la science viticole

Grâce aux progrès techniques et matériels, le vin est devenu au fil des siècles un breuvage très répandu, dont la consommation se démocratise rapidement. La Renaissance voit la création des bouteilles en verre et des bouchons de liège qui facilitent l’exportation, la conservation et la bonification du précieux liquide. Plus tard, Louis XIV en fait sa boisson favorite, qui lui est servie de manière très cérémonieuse par son échanson.

Au XIXe siècle, c’est à Louis Pasteur que nous devons la connaissance des subtilités de la fermentation du vin. Les conclusions de ses travaux donneront par ailleurs naissance en 1865 à l’œnologie. Autre progrès, la mécanisation de l’agriculture dans les années 1960 ne va pas non plus épargner le monde viticole, et va permettre de faciliter la tâche de nombreux propriétaires de vignes.

Si aujourd’hui nombreux sont ceux qui défendent toujours les techniques ancestrales – comme les vendanges à la main – la viticulture ne cesse de se renouveler. En ce sens, nous pouvons noter l’émergence de vins certifiés bios ou encore la culture viticole sous-marine en Espagne. Pour le plus grand bonheur des amateurs et amatrices de vins, la diversité des moyens de production et des cépages n’a pas fini d’étonner !

Source

Articles liés: 

Peut-on reconnaître un vin cher les yeux bandés ?

Le vin rouge pourrait prévenir certaines maladies

On peut se baigner dans des jacuzzis de vin rouge dans un SPA japonais

 

Depuis quand le vin existe-t-il ?
noté 5 - 1 vote