in ,

Les Darwin Awards : quand les morts les plus stupides sont récompensées

Crédits : Hans/Pixabay

De nombreuses personnes rêvent d’obtenir un prix ou de figurer dans le Guinness des records. Mais vous ne voudriez sans doute pas recevoir de Darwin Award ! Cette récompense issue d’Internet en 1993 délivre un trophée aux personnes mortes pour s’être comportées de façon totalement idiote…

Pourquoi cette dénomination ?

Le nom de ces awards est une référence explicite à Charles Darwin, dont la théorie de l’évolution a été mise à l’honneur. Selon cette dernière, l’environnement influe sur l’évolution d’une espèce. En ne choisissant que les individus qui s’adaptent le mieux à leurs conditions de vie, la survie d’une population est ainsi favorisée. C’est ce que Darwin a appelé la « sélection naturelle ».

charles darwin
Portrait de Charles Darwin. Crédits : Wikimedia Commons

Ainsi, les Darwin Awards remercient les personnes décédées de façon stupide d’avoir contribué à l’amélioration de la génétique de l’espèce humaine… de par leur propre sacrifice ! C’est un prix humoristique à prendre au second degré :

« Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux aux changements » – Charles Darwin (1809-1882).

Comme vous l’avez sans doute remarqué, ce prix n’a aucune valeur monétaire ou honorifique : il a simplement pour but d’être drôle.

Les conditions à respecter pour recevoir un Darwin Award

Tout le monde ne peut pas prétendre à ce prix loufoque comme cela ! Voici les 5 critères auxquels doivent répondre les éventuels candidats :

  • La personne doit être morte ou rendue stérile, c’est-à-dire qu’elle ne doit plus pouvoir assurer de descendance. Le prix est d’ailleurs plus souvent délivré à titre posthume.
  • L’auto-sélection : il faut que ce soit l’individu lui-même qui ait causé son propre décès.
  • Il faut que la personne soit capable de raisonner. Elle doit avoir l’âge légal pour conduire et ne pas être atteinte d’une maladie mentale.
  • Le jugement de la personne doit être stupide au point de frôler la folie.
  • Ensuite, l’événement doit être véridique. Son déroulement doit être prouvé grâce à des sources fiables (articles de journaux, témoins oculaires, etc.).
  • De plus, l’accident causé par la personne en question ne doit pas avoir eu de dommages collatéraux sur d’autres individus.
  • Enfin, l’acte doit être totalement involontaire.

Quelques exemples de morts insolites

1. Une démonstration ratée

En 1993, l’avocat Gary Hoy a voulu certifier à ses stagiaires que les vitres de la Toronto-Dominion Bank Tower étaient très solides. En donnant un impressionnant coup d’épaule dans l’une d’entre elles, il est tombé du 24e étage !

2. Un passe-temps étrange

Alors qu’un couple s’ennuyait à bord de sa voiture très tard dans la nuit, une idée survint pour sauver l’ambiance. Quoi de mieux que d’allumer un bâton de dynamite et d’assister à son explosion ? Sauf que le mari et son épouse ont oublié d’ouvrir la fenêtre de leur voiture avant de jeter l’explosif…

 3. Des araignées pyromanes

Décidant de faire le ménage dans sa cave, Martin Eskins a tout d’abord voulu éliminer les toiles d’araignées qui l’encombraient. A-t-il utilisé un plumeau ? Non, une torche enflammée ! Le bougre est décédé et a réduit sa maison en cendres.

toile d'araignée
Crédits : Mat Kedzia/Pexels

Source

Vous aimerez aussi :

Les 11 morts les plus insolites dans le monde du rock

Condamnés à mort : leurs dernières paroles

Nicolas Fouquet, l’homme qui est mort pour avoir agacé Louis XIV

Les Darwin Awards : quand les morts les plus stupides sont récompensées
noté 5 - 1 vote[s]