in

Et si à votre mort, vous choisissiez de vous faire liquéfier ?

Crédits : Pixabay

La préparation des obsèques est un sujet tabou entre les gens. Pourtant, de plus en plus de personnes choisissent de leur vivant comment elles souhaitent être traitées à leur mort. Certaines vont préférer l’inhumation et d’autres la crémation. Mais saviez-vous qu’une autre possibilité existe depuis au moins un siècle ? Dans certains pays, surtout en Amérique du Nord, les personnes pourront bientôt choisir la liquéfaction. 

La liquéfaction : Qu’est-ce que c’est ?

Vous avez peut-être entendu parler de l’aquamation ? Il s’agit de la même chose. Sinon, sachez que fin octobre 2017, le New York Times publiait un article sur la Californie qui devenait le quinzième État aux États-Unis à autoriser la liquéfaction d’ici à 2020. Concrètement, si vous choisissez la liquéfaction, votre corps sera enfermé dans un caisson, immergé dans de l’eau et des agents permettant de vous « diluer ». La machine est ensuite chauffée et pressurisée pour accélérer la dissolution. Ensuite, au bout de quelques heures (parfois presque une vingtaine), vous ne serez plus qu’un liquide sombre. On appelle ce phénomène hydrolyse alcaline. Il ne restera de vous qu’une fine poudre – un reste des os – et vos plombages et autres implants.

Ce qu’il adviendra de vous dépend ensuite de l’entreprise que vous avez choisie. Certaines rejettent le liquide dans les égouts, d’autres proposent de le conserver dans des contenants.

tas d os ossement catacombe ossuaire
Les os de ces catacombes prennent quand même beaucoup de place non ? Crédits : Pixabay

Pourquoi ce choix devient-il populaire ?

L’une des premières raisons que le Times évoque est le coût du procédé. En effet, cela permettrait de pouvoir offrir une cérémonie aux personnes moins aisées, ou qui ne souhaitent simplement pas mettre beaucoup d’argent pour leur mort. Le procédé de l’hydrolyse alcaline a en effet été modernisé il y a une dizaine d’années, même si le premier brevet date de 1888.

Le second point est que contrairement au crématorium – qui est actuellement la solution la plus économique – la liquéfaction a un coût environnemental très faible. Pas besoin de flamme ni de gigantesque four, par exemple.

Plusieurs pistes sont étudiées pour pouvoir réutiliser ce liquide, et notamment profiter des nutriments pour… alimenter des plantes. Nos restes retourneraient alors à la terre facilement, et rejoindraient le cycle de la vie.

Source

Vous aimerez aussi :

La mort par guillotine était-elle douloureuse ?

Les 11 morts les plus insolites dans le monde du rock

L’avocat, un poison mortel pour certains animaux

Et si à votre mort, vous choisissiez de vous faire liquéfier ?
noté 5 - 2 votes