in ,

Pourquoi 666 est-il le chiffre du Diable ?

Crédits : Pxhere

Dans cet article, nous allons traiter du chiffre 666, et plus précisément de son évocation dans l’Apocalypse, qui est l’un des livres du Nouveau Testament. De plus, la partie du texte qui l’évoque aura bientôt 2 000 ans. De ce fait, le 666 dont tout le monde parle est en réalité un sujet qui prête à énormément de débats chez les historiens. La théorie évoquée dans cet article est donc la plus courante, mais n’est pas la seule qui existe. Enfin, il faut préciser l’association de 666 au diable est en réalité récente. 666 désigne dans le texte le nombre de la bête. 

Le texte de l’Apocalypse  qui parle de 666

« Il lui fut donné d’animer l’image de la bête, de sorte qu’elle ait même la parole et fasse mettre à mort quiconque n’adorerait pas l’image de la bête. À tous, petits et grands, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, elle impose une marque sur la main droite ou sur le front. Et nul ne pourra acheter ou vendre, s’il ne porte la marque, le nom de la bête ou le chiffre de son nom. C’est le moment d’avoir du discernement : celui qui a de l’intelligence, qu’il interprète le chiffre de la bête, car c’est un chiffre d’homme : et son chiffre est six cent soixante-six. »

Avec ce texte, on peut en conclure plusieurs choses :

  • La bête n’est définitivement pas gentille,
  • 666 recèle bien une signification cachée,
  • 666 désigne surement un homme qui en persécutait d’autres.

L’interprétation du nombre de la bête

Le texte dans lequel le numéro apparaît est à l’origine écrit en grec ancien. Dans cette langue, à l’écrit, les symboles représentant les chiffres et les lettres sont les mêmes. Mais ce n’est pas la seule langue qui fonctionne comme cela. En effet l’hébreu ou le latin utilisent aussi un système similaire. Par exemple VI, pour un Romain, ceci peut aussi bien désigner le chiffre 6 qu’un mot.

Comment faut-il lire 666, le nombre de la bête ?

Au premier siècle après Jésus-Christ (et un petit peu avant), l’Empire romain est gouverné par les détenteurs du titre impérial César. On se souvient particulièrement de l’un d’entre eux pour sa cruauté envers les chrétiens : Néron.

En hébreu, ce nom peut s’écrire “Neron Kesar”. Or souvenez-vous, on a vu plus haut que les lettres en hébreu peuvent aussi être des nombres. Lorsque l’on additionne les nombres, on obtient quelque chose d’assez familier : 666.

Voici une version anglaise de l’explication mais en vidéo, bon visionnage !

Vous aimerez aussi :

Prométhée : qui est ce Titan de la mythologie grecque ?

Dracula a-t-il vraiment existé ?

Le secret du triangle des Bermudes

Pourquoi 666 est-il le chiffre du Diable ?
noté 5 - 2 votes