in

Pourquoi dit-on “tirer les vers du nez” ?

Crédits : RyanMcGuire/Pixabay

Aurions-nous des asticots dans nos narines ? Parlons-nous de quelque chose qui se développe dans notre nez lorsqu’on utilise cette expression ? Il est de mise de vouloir « tirer les vers du nez » de quelqu’un lorsqu’on parle de soutirer une information à un individu, lorsqu’on cherche à en savoir plus sur une situation qu’il devrait connaître. Mais quel est le rapport avec les vers ? En voilà une phrase intrigante…

L’origine de cette expression proviendrait du XVe siècle mais, vous allez le voir, il existe plusieurs hypothèses pour l’expliquer.

On suppose tout d’abord qu’il existerait un lien entre les larves de mouches, utilisées pour soigner les plaies jadis, et cette idée de vers. Mais quel rapport y aurait-il entre ce fait et l’idée d’extirper une information à quelqu’un ? On pourrait imaginer une suite farfelue en se créant une histoire entre des larves dans le nez et le fait de faire du chantage avec ces larves pour obtenir une réponse à ses questions. Pourquoi pas, après tout ? Cette idée est en corrélation avec le mythe selon lequel des charlatans de l’époque prétendaient soigner en retirant des vers du nez des malades.

Mais l’explication la plus plausible soutient une déformation du latin « verum » signifiant « le vrai ». De cette manière, on tirerait donc la vérité du nez de quelqu’un. De même, si l’on s’attarde sur l’ancien verbe « émoucher » on constate que cette expression en est l’équivalent. Il existe même plusieurs expressions latines analogues telles que « Exuere verum cujusdam nasu », signifiant « Tirer le vrai du nez de quelqu’un ». Ou encore, « Emungere atiquem pecunia », se traduisant par « Moucher quelqu’un de son argent », soit, « lui soutirer son argent habilement ».

Cependant, on se questionne sur le choix du nez ? Et pourquoi est-ce que les « vers » sont-ils au pluriel ? De plus, le linguiste Alain Rey conteste cette idée en l’opposant à la version anglaise « to worm a secret out of somebody » qui, elle, parle bien d’un ver de terre et non de la vérité. Mais il se pourrait bien que cette expression anglaise ne soit que la traduction de la version française…

Alors que vous pensiez avoir le fin mot de l’histoire sur l’origine de cette expression, elle conserve tout son mystère… On vous laisse le soin de choisir l’explication qui vous semble la plus adaptée.

Sources : expressio ; france-pittoresque

Articles liés :

Le Top 10 des expressions culinaires françaises

D’où vient l’expression « on n’est pas sorti de l’auberge » ?

Pourquoi dit-on « tomber à pic » ?

Pourquoi dit-on “tirer les vers du nez” ?
noté 5 - 1 vote