in ,

Quel est l’histoire du manga ?

Crédits : Oleksandr Todorov/bedo/Istock

Le manga est aujourd’hui renommé mondialement et prend de plus en plus d’importance au sein de la jeunesse. Toutefois, personne ne sait d’où vient vraiment ce genre littéraire d’origine japonaise tant apprécié

Le manga possède de multiples origines

Avant de connaître son essor important, le manga a subi de multiples changements. Ce style littéraire puise d’abord ses origines dans les emakis et emakimonos. Datant du VIIIe siècle lors de la période Nara, les emakis sont des rouleaux peints qui racontaient une histoire une fois totalement déroulés. En effet, cela a grandement inspiré les premiers mangakas qui ont repris cette idée en déroulant l’histoire à travers une suite logique de cases respectant un certain sens de lecture.

Toutefois, le manga s’est également inspiré de nombreuses fois d’évènements ayant eu lieu durant l’histoire japonaise. Le XIIIe siècle a par exemple marqué la création du Chouju-Giga. Il s’agit des premières représentations d’animaux en mouvements, un style de dessin fédérateur. La réalisation d’illustrations épaisses et dynamiques donnant ces effets de mouvements prend une importance majeure dans les années 1600 (pendant l’ère d’Edo) avec les artistes Toba-e. Cependant, il faut encore attendre 1814 pour que le terme de manga prenne enfin tout son sens.

Hokusai, fédérateur important

Hokusai, un célèbre peintre japonais, créateur de « La grande vague de Konagawa », a eu une importance énorme dans l’essor du manga. En 1814, il a réalisé de nombreux croquis représentant la vie quotidienne, la mythologie ou encore des paysages japonais. À l’époque, ses illustrations ont connu un véritable succès. Le mot « manga » est alors utilisé pour la toute première fois afin de nommer ses différents travaux, marquant la naissance officielle de ce style.

la grande vague de Konagawa
Tableau de Hokusai : La grande Vague de Konagawa/Crédits : Katsushika Hokusai/Wikimédia

Quelques années après, le premier manga a enfin pu voir le jour. Celui-ci était l’œuvre de Rizatawa Rakuten. Il demeure le premier à se définir officiellement comme un mangaka. Sa première œuvre racontait sous forme d’histoire le célèbre court-métrage des frères lumières sorti quelques années auparavant.

Le manga jusqu’à aujourd’hui

Au cours de la première moitié du XXe siècle, le manga était plutôt associé à la presse. Ce choix peut s’expliquer par la création du propre journal satirique de Rizatawa Rakuten. De ce fait, le manga consistait surtout à faire de la propagande notamment durant la Seconde Guerre mondiale. Cependant, l’envolée commerciale des comics américains a permis aux mangas de se réinventer. Et le précurseur de cette réinvention est d’autres qu’Osamu Tekuza, grand fan d’art et de cinéma. Il a imposé le style de dessins connu aujourd’hui avec notamment la transcription du mouvement dans ses œuvres. Il a également permis au manga de se familiariser avec l’humour. Osamu avait un style spécifique et avait l’habitude de réaliser de gros traits pour ses dessins. C’est de ce style-là que va véritablement naître le manga avec par exemple des personnages aux yeux imposants.

Le manga a ensuite connu un essor jamais établi auparavant. Sa création s’est multipliée et les librairies ont commencé à en vendre de plus en plus. Jugé un peu enfantin, il s’est par la suite développé afin de parler de tous les sujets et de plaire à tous. Ce type de livre s’est alors décliné en plusieurs sortes afin que chacun puisse y trouver son bonheur. Le temps est passé et son apogée est finalement arrivé à la fin du XXe siècle.

Aujourd’hui, le manga jouit d’une grande popularité, notamment chez les jeunes. Il traite de tous les sujets de l’amour à la survie nucléaire. C’est finalement grâce à de nombreux évènements historiques que le manga est devenu ce qu’il représente à l’heure actuelle.

Ce sujet vous intéresse ? post