in ,

Quelle est la durée idéale d’une sieste ?

©istock/DeanDrobot

Au Japon, les entreprises installent des espaces dédiés à la sieste qui est devenue un droit constitutionnel en Chine. En effet, un temps de repos y est autorisé pour les travailleurs. En France, la sieste peut être encore synonyme de paresse et elle n’est pas ou peu pratiquée en entreprise. Pourtant, les effets positifs de cette pratique ont été démontrés. Elle permet de retrouver sa bonne humeur ainsi qu’une meilleure concentration pour le reste de la journée et elle limiterait aussi les accidents cardiovasculaires. Mais surtout, elle aide à tenir le coup jusqu’au moment du coucher.

Il existe plusieurs types de siestes qui permettent de récupérer. Voici lesquelles.

1. La micro-sieste

©istock/Prostock-Studio

Tout d’abord, il y a la micro-sieste, dite sieste flash, qui dure entre 1 et 5 minutes. Vous ne rentrez pas dans un vrai sommeil : c’est plutôt un moment de détente. Les muscles se relâchent, vous somnolez et revenez directement au conscient lorsque vous sentez votre esprit s’échapper. Elle permet un regain d’énergie ! Pour cela, il suffit de vous tenir droit sur votre siège (avec un dossier qui monte jusqu’à la tête, c’est mieux) ou de poser votre tête entre vos bras pliés sur la table par exemple. Une micro-sieste discrète vous permettra de récupérer un maximum en un minimum de temps grâce à la production d’ondes relaxantes dans le cerveau.

La sieste courte (idéale)

Sieste courte
©istock/diego_cervo

Il est reconnu qu’après le déjeuner, lors de la digestion, le coup de barre intervient. Pour vous aider à y faire face, il existe la sieste la plus courante et la plus bénéfique qui est la sieste courte dite parking. Celle-ci dure en moyenne 20 minutes (15 à 30 minutes au maximum). Elle est revigorante et permet d’accroître sa productivité. On entre en effet dans un sommeil lent et léger qui permet de récupérer sans entrer dans un sommeil profond. Toutes vos capacités cérébrales sont ainsi restaurées, votre humeur s’améliore et vous vous sentez apaisé. Attention toutefois à choisir un environnement calme et confortable pour dormir, faute de quoi vous risqueriez de vous réveiller en ayant mal partout et d’être de mauvaise humeur. Allongez-vous sur votre canapé ou dans votre lit sur un matelas plutôt confortable. Idéalement, il doit contenir plusieurs couches de mousse pour apporter un soutien idéal au corps. D’après plusieurs comparatifs, c’est le matelas à mémoire de forme Emma qui est le plus plébiscité en France.

Pour ceux qui ont du mal à se réveiller naturellement d’une sieste au bout de 20 minutes, programmez un réveil avec une douce mélodie pour éviter d’être énervé lorsque vous ouvrirez les yeux.

Attention, le meilleur horaire pour réaliser cette sieste se situe entre 13 h et 15 h. Si vous la réalisez en dehors de ce créneau, vous risquez d’altérer la qualité de la nuit à venir.

La longue sieste

Longue sieste
©istock/Vera_Petrunina

Le dernier type est la « longue sieste » ou la sieste dite royale. Elle peut durer le temps d’un cycle de sommeil, soit 60 à 90 minutes. Vous rentrez alors dans un sommeil lent et profond qui correspond au sommeil le plus récupérateur. Autorisez-vous cette sieste uniquement si vous avez eu une nuit perturbée ou si vous êtes en vacances. 

Dans tous les cas, pour bien vous réveiller d’une sieste, dormez au maximum 20 minutes pour éviter d’être vaseux. Ensuite, étirez-vous, buvez un grand verre d’eau, inspirez et expirez. Vous serez alors prêts pour terminer votre journée !

Ce sujet vous intéresse ? post