in

Quels sont les nouveaux plafonds d’aides pour l’achat d’un véhicule moins polluant ?

crédit photo : Wikipédia

Notre budget auto ne fait qu’augmenter ces dernières années. Entre l’essence, l’assurance ou encore l’entretien, une voiture coûte cher alors que la plupart d’entre nous en ont besoin au quotidien pour aller travailler. En France, la moyenne d’âge du parc automobile est de 10,6 ans, et elle est en constante augmentation. Or, plus les modèles sont âgés, plus ils sont polluants, ce qui entre en contradiction avec l’objectif national de diminution de la pollution de l’air. Pour aider les ménages les plus modestes à acquérir une voiture moins polluante, l’Etat a mis en place des aides spécifiques : la prime à la conversion et le bonus écologique. Quelle est la différence entre les deux ? Quelles nouveautés ?

Une prime à la conversion exceptionnelle

La prime à la conversion, anciennement appelée prime à la casse, vient de voir ses conditions d’attribution changer suite à la crise économique et sanitaire du COVID-19. En effet, cette prime peut monter jusqu’à 5 000 euros dans le cas de l’acquisition d’un véhicule propre, neuf ou d’occasion. Cette prime n’est pas qu’attribuée aux voitures mais aussi aux deux et trois roues électriques. Comme celle-ci est exceptionnelle, elle est limitée à 200 000 achats ou locations du 1er juin au 31 décembre 2020. Pour une remise encore plus importante, vous pouvez passer par un mandataire auto car il déstocke des véhicules neufs ou d’occasion. Vous pourrez ainsi cumuler ces avantages pour un maximum d’économies sur un grand nombre de marques. Avec des achats de fin de série en grosses quantités, les mandataires peuvent effectuer des remises jusqu’à 40% sur le prix d’origine des véhicules. Suivant le véhicule que vous souhaitez acquérir, la prime sera plus ou moins importante.

  • Vous pourrez bénéficier d’une prime jusqu’à 3 000 euros pour l’achat d’un véhicule thermique, essence ou diesel. Auparavant, elle était de 1 500 euros.
  • Vous pourrez bénéficier d’une prime jusqu’à 5 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique, cumulable avec le bonus écologique. Auparavant, elle était de 2 500 euros.
  • Vous pourrez bénéficier d’une prime de 3 000 à 5 000 euros pour l’acquisition d’un véhicule hybride rechargeable. Auparavant, elle était 2 500 euros.
crédit photo : Wikipédia

Quelles sont les principales conditions pour bénéficier de cette prime ?

Vous devez bien évidemment être de nationalité française et avoir plus de 18 ans. Pour avoir le droit à cette prime, le foyer doit afficher un revenu fiscal de référence par part inférieur à 18 000 euros. Auparavant, il ne fallait pas dépasser les 13 489 euros par part. Vous devez, en revanche, forcément acheter un véhicule neuf ou le louer pour un minimum de 2 ans. Pour les véhicules thermiques, ils doivent émettre entre 21 et 117 g d’émissions de CO2 avec une vignette Crit’Air 1 ou 2 pour être éligibles. Il y a d’autres conditions suivant le type de véhicule et la durée maximum du kilométrage lors d’une location, qui sont accessibles sur le site du gouvernement.

Le bonus écologique

Il est donné aux véhicules les plus économes en énergie. Plus le véhicule est propre, plus le bonus est important. Le bonus écologique ne s’applique qu’aux véhicules émettant moins de 20 grammes de CO2/km, soit actuellement les véhicules électriques ou à hydrogène. Ce bonus, en 2020 peut aller jusqu’à 7 000 euros tant que le prix du véhicule n’excède pas 45 000 euros. S’il coûte entre 45 000 et 60 000 euros, le bonus est réduit à 3 000 euros. Au-dessus d’un prix d’achat de 60 000 euros, il n’y a pas de bonus sauf pour les utilitaires et voitures à hydrogène qui gardent un bonus de 3 000 €.

Articles liés :

Quelles seront les voitures du futur ? Réponse en images !

Quelle est la couleur de voiture préférée des Français ?

Une voiture cimentée sur le trottoir où elle était garée