in ,

Qui était la Joconde ?

"La Joconde" exposée au Musée du Louvre à Paris. Crédits : Pixabay/Free-Photos

Léonard de Vinci était sans doute l’un des plus grands artistes et scientifiques de son époque. Aujourd’hui, il demeure un modèle d’ouverture d’esprit et de créativité. Son tableau qui a le plus marqué les esprits est La Joconde, appelée également Mona Lisa. Son identité reste encore mystérieuse aujourd’hui, même si les spécialistes en histoire de l’art ont trouvé quelques pistes. Alors, qui était la Joconde ? 

Un portrait au sourire sibyllin

Le tableau date du XVIe siècle. Léonard de Vinci a travaillé dessus pendant plusieurs années avant de l’achever. L’œuvre détonne de par son esthétique moderne pour l’époque. En effet, il s’agit d’un portrait bien cadré, la ligne de fond du paysage étant alignée avec les épaules de la jeune femme. La Renaissance italienne a débuté dès le XIIe siècle. C’est beaucoup plus tôt que dans tout le reste de l’Europe. Ainsi, les peintres italiens cherchaient sans cesse des techniques pour renouveler l’art.

On observe d’ailleurs un effet d’optique intéressant dans ce portrait. Où que l’on soit, on a l’impression que la Joconde nous observe. De même, il y a une impression de profondeur grâce à l’arrière-plan. C’est le début de la perspective. Le cadrage est également très précis : on peut voir le modèle jusqu’à la taille. Aucune partie de son corps ne touche les bords du cadre.

Mona Lisa est représentée de façon sobre. Ses vêtements ne soulignent pas une appartenance aristocratique. En outre, le voile noir qu’elle porte sur la tête était une chose courante à cette période. Il était synonyme de vertu.

Toutefois, ce qui fait tout le charme de ce portrait, c’est le sourire du modèle, dont l’identité demeure obscure.

qui etait la joconde
La fameuse “Joconde” de Léonard de Vinci. Crédits : Pixabay/WikiImages

Lisa Gherardini

Cette jeune femme aurait été l’épouse de Francesco del Giocondo, un Italien appartenant à la noblesse de Florence. Léonard de Vinci a donc peint le tableau suite à sa commande. Cependant, on ne retrouve aucune trace de ladite commande, ni de date précise concernant le travail entier du peintre.

C’est en 1495 que Francesco del Giocondo se marie avec une certaine Lisa. Le surnom de la Joconde proviendrait de “Giocondo”, féminisé en “Gioconda”, donnant “Joconde” en français. Une autre théorie suppose qu’elle était l’une des maîtresses de Julien de Médicis, homme d’État de la République florentine.

Le petit portrait a fini par entrer dans la collection royale française, puisqu’il est exposé au Louvre depuis 1797. Leonard de Vinci, invité à la cour par François Ier, a donc emmené La Joconde avec lui en France.

Il est intéressant de constater que parfois, une part de mystère est ce qui fait le charme d’un objet. En effet, ce sont les secrets de ce portrait qui ont le plus contribué à sa célébrité. Il n’y a que la Joconde elle-même qui connaisse la vérité, qu’elle garde secrète à travers son sourire.

Vous aimerez aussi :

Van Gogh n’a vendu qu’un seul tableau quand il était en vie

Léonardo Dicaprio n’a pas été prénommé ainsi par hasard

Plutôt que dictateur, Adolf Hitler aurait pu devenir peintre