in ,

À quoi ressemblait Cléopâtre ?

Représentation de la rencontre entre la reine d'Égypte et le général romain. Cléopâtre et César, tableau de Jean-Léon Gérôme (détail), 1866. Crédits : Wikimedia Commons

La dernière reine d’Égypte est souvent connue pour ses idylles avec César et Marc-Antoine. Mais il ne faut pas oublier qu’elle a aussi été une monarque très concernée par son rôle de cheffe politique. Et pour mener à bien cette mission, il s’avère que cette femme n’hésitait pas à user des apparences pour s’imposer. Mais que sait-on au juste de ce à quoi elle ressemblait ? 

Les apparences comme arme politique

La beauté étant totalement subjective selon les personnes et les époques, nous ne nous permettrons pas ici de définir si oui ou non cette femme était belle. Il ne s’agit donc pas de la réduire à son physique, mais bien de voir avec quelle intelligence elle a su user de ses charmes pour parvenir à impressionner et cerner ses ennemis ou alliés potentiels. Elle compte en effet sur ses talents stratégiques pour protéger les intérêts de l’Égypte. Et cela commence avec César, qu’elle parvient à rallier à sa cause lors d’une entrevue peu banale.

En 48 av. J.-C., la légende veut qu’elle se présente au général romain enroulée dans un tapis ! C’est le moyen qu’elle aurait en effet trouvé pour tromper la vigilance de son frère et mari (qui l’avait chassée) et s’introduire dans le palais. Plus que la beauté de la jeune femme, c’est bien son audace qui convaincra César de s’allier à elle. Après l’assassinat de ce dernier, elle saura aussi user des apparences lors de sa rencontre avec Marc-Antoine en 41 av. J.-C., par le biais d’une spectaculaire mise en scène.

Pour ce faire, elle met alors tout en œuvre pour éblouir Marc-Antoine dès leur première entrevue, qui se fait sur les rives de Tarse (au niveau de l’actuelle Turquie). Elle mobilise son plus beau navire à la poupe d’or. Ses suivantes sont parées en nymphes et néréides, et la souveraine trône sous un dais d’or, habillée en Aphrodite. Lorsqu’elle invite Marc-Antoine à bord, celui-ci ne peut qu’accepter. Commence ainsi une des histoires d’amour les plus célèbres de l’histoire.

Cléopâtre statue
Ce buste est considéré comme étant le plus fidèle à la réalité concernant l’apparence de Cléopâtre. Crédits : Wikimedia Commons/Sailko

La grâce plus que la beauté

Mais comme on le sait, cette histoire finira de façon tragique, et c’est le rival de Marc-Antoine – Octave – qui l’emporte et devient empereur. Ce dernier s’est échiné une bonne partie de sa vie à écorcher la réputation de Cléopâtre, l’accusant d’user de sorcellerie pour développer ses charmes. Cela  contribuera à la considérer comme une beauté fatale. Voilà qui peut aussi expliquer pourquoi il existe peu de représentations fidèles à la réalité de la souveraine. Alors qu’en est-il de son apparence ? Et particulièrement de son nez, qui a fasciné tant de monde ?

Il est très difficile de savoir à quoi ressemblait vraiment Cléopâtre. Toutefois, nous possédons quelques indications qui nous permettent de nous faire une petite idée de son apparence. Déjà, elle possédait des ascendances grecques, et devait donc probablement être métisse. Pour ce qui est de son nez, il est en effet parfois décrit comme étant aquilin, ce que confirment les pièces de monnaie à son effigie. Pour le reste, tout n’est que conjectures. Mais en réalité, les historiens s’accordent à dire que ce qui impressionnait le plus chez cette reine était sa grâce et son esprit.

Cléopâtre est en effet souvent décrite comme étant intelligente, cultivée et possédant beaucoup de charme par le biais de sa conversation – elle manie à la perfection plusieurs langues ! Ce sont tous ces différents éléments biographiques lui vaudront alors la réputation d’être d’une beauté éblouissante. En tout cas, les fouilles archéologiques entreprises pour retrouver son tombeau n’ont jamais rien révélé. De quoi nous laisser tergiverser encore longtemps sur l’apparence de cette souveraine puissante.

Vous aimerez aussi : 

Pourquoi le Sphinx de Gizeh a-t-il le nez cassé ?

Pourquoi et depuis quand met-on du parfum ?

Voici à quoi ressemblait vraiment Jésus