in ,

Que nous apprennent les dépenses en bien-être des Français ?

Se détendre et prendre soin de soi, quel bonheur après une dure journée de travail, n’est-ce pas ? Nos vies sont devenues si stressantes et les Français l’ont bien compris. Rien d’étonnant donc qu’ils dépensent de plus en plus pour leur bien-être. Avec une croissance comprise entre 7 à 12% par an depuis 2010, ce marché est en pleine expansion dans l’hexagone. Mais qu’est-ce qui se cache derrière ce chiffre ?

La France prend de plus en plus soin d’elle

Les habitudes changent et les modes de vie évoluent depuis quelques années en France. Les initiatives pour le bien-être des employé·es se multiplient en entreprise. L’émergence des produits issus de l’agriculture biologique est visible sur tout le territoire, signe du souci grandissant de la population pour une alimentation plus saine. De même, les français·es ont de plus en plus recours aux massages (spa, kiné, etc.). Cependant, le phénomène ne touche pas que les jeunes générations qu’on pourrait croire plus sensibles et le plus soucieux de modifier leurs habitudes.

Pas tous les Français dépensent la même chose

D’après une enquête publiée myprotein, on apprend que les cinquantenaires sont ceux qui dépensent le plus pour leur bien-être. Avec 233 chaque mois, cette tranche d’âge alloue plus de ressources que les 31-35 ans, pourtant deuxièmes consommateurs de produits et service de bien-être avec 192 mensuel. D’autre part, les femmes dépensent 25 % plus que les hommes. Elles ont plus tendance à dépenser pour les conseils d’un coach sportif ou pour des compléments alimentaires biologiques par exemple. En outre, suivant les villes de l’hexagone, les prix des abonnements varient et les habitudes changent. Nantes et Nancy représentent les deux extrêmes du nuancier urbain avec un écart de plus de 800 € au niveau des dépenses pour leur bien-être !

Par rapport à nos amis européens

Signe de l’engouement pour les salles de sports, celles-ci voient leur nombre d’adhérents croître de 3,5 % par an sur le vieux continent ! L’Italie est la championne des dépenses de bien-être lié aux pratiques sportives, notamment en fitness, avec 210 euros alloués par mois. Mais la France détient la deuxième marche du podium avec 180 euros.  Pour le bonnet d’âne des plus économes, c’est le Portugal qui en est coiffé. En regardant les chiffres de plus près, on remarque à l’échelle européenne la France consomme le plus de compléments alimentaires et notamment de type biologiques. Ce qui dénote un souci particulier des Français pour le côté diététique du bien-être avec une volonté de consommer dans le respect des normes environnementales.

Internet, le relais bien-être

La toile offre les infrastructures pour soutenir de tels changements d’habitude. Internet permet en effet de comparer et d’acquérir facilement des produits et des services. La concurrence favorise des prix bas. Les réseaux permettent une mise en commun et un partage des expériences. Les jeunes générations sont particulièrement friandes de box bien-être mensuelles. Là encore, l’écotourisme et les produits biologiques se démarquent particulièrement. Les Français sont, rappelons-le, les champions européens pour la consommation de compléments alimentaires biologiques !

Derrière ces chiffres, on découvre donc une France qui prend de plus en plus soin d’elle. Bien entendu, les changements au niveau des habitudes de consommation, permis notamment par ce puissant relais qu’est internet, prennent de plus en plus compte de l’aspect environnemental. C’est avant tout un signe de prise de conscience de l’importance de prendre soin de son corps et de son esprit dans le respect de l’environnement.

Vous aimerez aussi : 

Coach sportif en entreprise : quels sont les sports envisageables au travail ?

Ne pas faire de sport est-il dangereux pour la santé ?

Jouer dans une fanfare est considéré comme un sport