in ,

Combien de langues pouvons-nous parler ?

Crédits : Pixabay/StockSnap

Les êtres humains sont tous différents les uns des autres. Les particularités culturelles et la diversité permettent d’ouvrir son esprit, dans le but de comprendre et de communiquer tous ensemble. Les langues en sont un parfait exemple. Il n’en existe pas d’unique, même s’il est possible de nos jours de se débrouiller d’une manière ou d’une autre. Il existerait même entre 3000 et 7000 langues parlées dans le monde ! Alors une question se pose : combien de langues pouvons-nous parler ? 

Comment apprend-on une langue ?

La meilleure période qui s’offre à nous pour apprendre une langue est l’enfance. En effet, le cerveau en pleine évolution d’un bambin ou d’un enfant lui permet de s’adapter plus facilement à son environnement. De même, la reproduction des sons est plus aisée à cet âge.

Cependant, il est tout à fait possible d’apprendre une langue à n’importe quel moment de notre vie. Cela reste plus difficile, car notre cerveau a été conditionné par un langage tout au long de son existence. Il doit alors se mettre à réfléchir autrement.

Une langue s’acquiert avant tout grâce à une pratique régulière, autant à l’oral qu’à l’écrit. Il est possible d’apprendre une langue seul·e ou en prenant des cours. Dans le premier cas, cela se révèle plus ardu, car l’on n’est pas encadré. Il est néanmoins possible d’apprendre grâce à des livres ou des sites spécialisés, ou encore grâce à des applications mobiles.

Toutefois, le meilleur moyen d’apprendre une langue est de séjourner à l’étranger. Vous serez contraints de vous faire comprendre et donc de parler avec des habitants du pays.

combien de langues pouvons nous parler
Crédits : Pixabay/geralt

Y a-t-il une limite à l’apprentissage ?

Grâce à l’exercice et à la pratique, notre cerveau est capable d’assimiler un grand nombre d’informations. Ainsi, il n’existe pas de seuil à partir duquel notre cerveau sera saturé en langues. En outre, plus on apprend de langues, plus il est facile d’en apprendre de nouvelles.

Il y a néanmoins une différence entre parler couramment une langue et n’avoir que les bases de celle-ci. Ce sont elles qui nous permettent de communiquer de façon simple, pour faire une commande au restaurant où pour s’orienter dans une ville.

À partir de la maîtrise de deux langues, on est considéré comme un polyglotte. Au-delà de douze langues, on dira qu’on est hyper-polyglotte. Alexander Argüelles, chercheur américain en langues étrangères, peut parler 50 langues de façon fluide. Il existe bien entendu un nombre admirable d’hyper-polyglottes.

Il est important de retenir que parler plusieurs langues relève d’un intérêt pratique. Au-delà d’étendre sa culture générale, être polyglotte permet de s’intégrer plus facilement dans le monde du travail et de saisir des opportunités à l’étranger.

Vous aimerez aussi :

La Suède n’avait pas de langue officielle jusqu’en 2009

Ces expressions intraduisibles dans d’autres langues

Y a-t-il réellement 25 façons de dire « neige » en Inuit ?

Combien de langues pouvons-nous parler ?
noté 5 - 1 vote[s]