in ,

Depuis quand les femmes ont-elles le droit de s’habiller comme elles veulent ?

Crédits : iStock

De nos jours, les femmes sont libres de s’habiller comme elles le souhaitent, du moins en France. Les magasins de vêtements proposent un grand nombre d’articles divers et variés, qui correspondent à de nombreux styles vestimentaires. Bref, les femmes peuvent aujourd’hui s’exprimer librement à travers leurs habits. Mais cela n’a pas toujours été le cas. Savez-vous depuis quand les Françaises ont le droit de s’habiller comme elles veulent ?

La mode est un éternel recommencement. Bien évidemment, plus personne ne s’habille comme au Moyen-Âge, pourtant certaines marques comme See by Chloé s’inspirent parfois du passé pour créer de petites merveilles très tendances. Voici un aperçu de l’histoire de la mode, et de la liberté des femmes à porter ce qu’elles désirent pour se sentir belles et confortables dans leurs tissus.

Tout commence avec la robe

La robe longue a longtemps été le vêtement de prédilection des femmes. Durant de nombreux siècles à partir du Moyen-Âge, la femme était habillée d’une robe qui découpe sa silhouette en deux parties. Le haut du corps était généralement compressé à cause d’un corset et de laçages, tandis que le bas de la robe était très large et long. La mode était au buste le plus fin possible. Pour cela, les femmes étaient habituées dès le plus jeune âge à porter des corsets pour les former de cette manière. Comme vous pouvez l’imaginer, ces tenues n’étaient pas confortables du tout, et ne permettaient pas aux femmes de grands déplacements ou autres activités. À cette même époque, les vêtements des hommes se raccourcissaient afin de laisser place à la praticité, notamment utile pour travailler.

Au début des années 1700, les femmes sont parfois autorisées à porter des robes légèrement plus confortables pour aller se balader. Cette influence vient tout droit de l’Angleterre.

La Révolution, un pas en avant vers la liberté

Pendant la Révolution française, les femmes se permettent de porter des robes plus près du corps et beaucoup plus fluides. C’est à cette période que beaucoup de choses sont remises en cause. Olympe de Gouges indique que les femmes «doivent être également admissibles à toutes dignités, places et emplois publics». Certaines audacieuses ont donc suivi le mouvement, et d’autres vont encore plus loin en portant le pantalon. Malheureusement, à cette époque, les femmes devaient obtenir une autorisation pour s’habiller “comme des hommes”. En effet, une ordonnance datée de 1800 stipulait “toute femme désirant s’habiller en homme doit se présenter à la Préfecture de police pour en obtenir l’autorisation“. Malgré cela, le pantalon devient un symbole de l’émancipation féminine.

tenues sous la Révolution
Crédits : Wikipédia

Lentement, l’accès au travail, au sport et aux espaces publics rend les habits des femmes plus pratiques à la fin du XIXe siècle. On voit doucement disparaître les corsets, pour laisser apparaître des vêtements plus diversifiés.

Un nouveau souffle pour les femmes

C’est en Angleterre pendant l’après-guerre que la mini jupe a vu pour la première fois le jour. Celle-ci a été commercialisée pour la première fois en 1962 dans une boutique londonienne. La mini jupe parfois jugée trop provocante a été interdite dans certains pays comme les Pays-Bas. En France, c’est le couturier André Courrèges qui l’a importé. Qualifiée de révolutionnaire, cette jupe est très vite devenue très tendance et portée par de nombreuses jeunes femmes en quête de liberté. C’est alors un nouveau souffle pour la mode féminine.

C’est à cette même époque que le sac à main devient l’accessoire clé de tout look. Après avoir été délaissé pendant les guerres, celui-ci revient au-devant de la scène. Désormais, la majorité des femmes portent des sacs à main de toutes les formes et de toutes les couleurs.

La mode d’aujourd’hui permet à n’importe quelle Française de porter la robe, le pantalon ou encore la mini jupe. Libre à elles d’accorder leurs tenues selon leurs souhaits. Qu’elles préfèrent porter un jean avec un simple t-shirt et des bottines, ou une petite robe, des escarpins et un sac See by Chloé, elles seules sont maîtres de leurs envies !

mode unisexe
Crédits : iStock

Par ailleurs, dans certains cas, les femmes auront attendu plus de temps pour porter les vêtements qui leur conviennent. Les hôtesses de la compagnie aérienne Air France ont dû patienter jusqu’à 2005 pour avoir le droit de porter le pantalon. Toujours en Europe, la compagnie aérienne britannique Virgin vient tout juste d’annoncer qu’ils laissent désormais la liberté aux hôtesses de porter le pantalon et de renoncer au maquillage si elles le désirent.

Rappelons tout de même que dans certains pays du monde, de nombreuses femmes ne sont toujours pas libres de choisir leur style vestimentaire, et doivent obéir à cette contrainte au quotidien.

Vous aimerez aussi :